SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai


Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2024

Aujourd'hui, 17 mai, c'est la Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires.

 

IDAHO IIDAHOT 2024big_idahot-2023_9694192

 

 

En construction à l'occasion de l'IDAHOT 2024 afin d'établir les actes transphobes de 2023 - Retour voir le rapport de 2023 lors de la  Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2023.

 

 

En savoir plus - Retour sur la : Journée Internationale contre la Transphobie, 17 mai 2024

 

Et

 

Voir Toutes Les Années : https://www.sos-transphobie.org/articles/journee-internationale-contre-la-transphobie-17-mai

 

 

Aujourd'hui, 17 mai, c'est la Journée Internationale contre la #Transphobie
 
France - #IDAHOT 2024 - Stop aux discriminations et aux violences transphobes à raison de leur sexe, expression de genre et/ou identité de genre !
 
" Avis aux haineux transphobes sexistes binaires menteurs manipulateurs ignares de tous bords " : " Les Personnes Trans et de Divers Genres ont toujours existé et, depuis très longtemps ! Contrairement à vos dires mensongers les Personnes Trans et de Divers Genres ne sont pas des malades mentaux, et c'est l'Organisation Mondiale de la Santé qui le dit depuis début janvier 2022." - Vous les transphobes qui veulent imposer votre vision : Ce n'est pas vous Humains qui avaient fait ce monde, la nature, tout cela vient d'Univers !.
 
De plus encore, et contrairement à vos publications de haines malveillantes et propos transphobes sexistes mensongers : " Des enquêtes vérifiables authentiques prouvent le contraire de ce qui vous voulez faire croire ! Tout ce qui vous dites n'est que mensonges, dans un seul but nuire, éradiquer et les détruire parce que vous voulez imposer votre vision de la soi-disant vie qui n'a strictement rien à voir à l'Univers. Vous Humains, vous n'êtes pas le nombril du monde et encore moins de l'Univers ".
 
" Les droits des Personnes Trans 🏳️‍⚧️ et/ou Non-Binaires 💛🤍💜🖤 sont des Droits Humains."
 
Au vu d'un nombre inquiétant de signalements de transphobie, le rapport de l'année 2023 sera publié ce week-end.
 
En savoir plus, et revoir le rapport des signalements transphobes de l'année 2022 : https://www.sos-transphobie.org/journee-internationale-contre-la-transphobie-17-mai-2023

 

 

 

 

 

 

 

 

 


17/05/2024
0 Poster un commentaire

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2023

 

Aujourd'hui, c'est la Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires ce mercredi 17 mai.

 

IDAHOT 2023

 

 

IDAHOT 2023 - L'année 2021 avait été une année forte en signalement transphobe en fin de période de Covid ( Voir IDAHOT 2022 ), malheureusement l'année 2022 est plus élevée, on dénombre pour notre part plus de 250 signalements discriminatoires et de violences à cause de leur identité et/ou expression de genre.

 

" Force est de constater que les actes transphobes persistent en France partout à cause de leur genre."

 

Médias - C'est de plus en plus inquiétant, des médias passent leur temps à diffuser de la fausse information dans un but malveillant et surtout pour nuire comme Le Figaro, L'Express, mais aussi France 2 et bien d'autres ( voir nos articles à ce propos ), on va y revenir et vous expliquez cela et cette situation plus précisément à l'occasion de l'IDAHOT 2023. Le principal problème de toutes ces chaines et médias, c'est que cela incite à la polémique et à du rejet sur les réseaux sociaux et sur les grandes audiences télévisées et de radios et autres pour stigmatiser et casser du " Trans.", inadmissible ! " C'est de la pure transphobie inacceptable ! ".

 

Travail - Comme à l'occasion de l'IDAHOT 2022, il y a autant d'actes transphobes à l'accès à la formation, à l'embauche, à Pôle Emploi, au travail ( Voir notre sondage ).

 

Logement - Comme à l'occasion de l'IDAHOT  2022, il y a autant de difficultés pour l'accès au logement ( Voir sondage discrimination au logement ).

 

On a eu aussi des signalements d'actes transphobes dans des logements sociaux et de la part d'organismes de logement social ( Voir nos articles à ce propos ).

 

Justice - Il y a eu beaucoup de signalements transphobes plaintes aux autorités compétentes, mais malgré cela, rien n'aboutit ou cela perdure trop longtemps, pendant ce temps, les victimes de transphobie sont seules face à cette situation. On ne peut pas dire qu'elles se sentent soutenues, portant les outils juridiques sont là pour les protéger, il y a vraiment un problème à régler dans les plus bref délais afin que les victimes soient aidées et que la justice fasse son travail plus vite.

 

On a eu aussi des signalements transphobes de bavures judiciaires à l'encontre de Personnes Trans à cause de ce qu'elles sont, et cela est inacceptable. La justice doit réparer ses erreurs.

 

Santé - Les prises en charge sont trop longues, il y a aussi trop de blocage de la part des CPAM, et toujours autant d'actes transphobes venant du corps médical ( voir l'IDAHOT 2022 ).

 

2023 - Comme en 2020 et 2021 - 2022, nos revendications sont toujours les mêmes ( Voir nos articles ).

 

 

En savoir plus, voir les événements et les signalements transphobes : Journée Internationale contre la Transphobie, 17 mai 2023

 

 

 

 

 

 

 

 

 


17/05/2023
0 Poster un commentaire

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2022

 

La Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires sera célébrée le mardi 17 mai.

 

IDAHOT 2022

 

IDAHOT 2022 - L'année 2020 avait été une année forte en signalement transphobe encore en période de Covid ( Voir IDAHOT 2021 ), malheureusement l'année 2021 est plus élevée, on dénombre pour notre part plus de 200 signalements discriminatoires et de violences à cause de leur identité et/ou expression de genre. Force est de constater que rien n'évolue dans le bon sens, il y a toujours autant de violences, de discriminations sexistes, machistes transphobes et de suicides victimes de transphobie de toutes parts en France.

 

On peut le dire le gouvernement de Macron en place depuis 2017 n'aide pas à la sérénité et à la paix sociale, en plus quand on donne l'exemple à l'incitation à la discrimination et à la haine trans venant d'élu-e-s en commission, à l'Assemblée Nationale, au Sénat, devant les médias et sur les réseaux sociaux, on peut s'attendre à quoi d'autre ? ! " La porte ouverte à la haine partout en toute impunité, alors qu'il y a des lois qui sanctionnent pénalement à raison de l'identité de genre tout cela." 

 

" Ceci est tout à fait inacceptable et inadmissible ! cela doit cesser ! et les auteurs de ces actes transphobes doivent être punis sévèrement par la justice." 

 

 

 

Justice - Comme en 2021, on en avait parlé, les principaux problèmes rencontrés sont lorsque les victimes de transphobie, la victime veut porter plainte, refus des plaintes des forces de l'ordre ( en contradiction à l'article  15-3 ) ou les plaintes ne sont jamais transmises au parquet, les parquets des Procureurs n'enregistrent pas les plaintes ou soi-disant ne sont pas parvenues ou aussi classées sans suite, et souvent de "mauvaise foi" en disant faussement qu'il n'y a pas de loi pénale contre les violences et discriminations en raison de l'identité de genre ( Voir les textes de loi ). Aussi ne pas reconnaître le caractère transphobe à raison de leur identité de genre pourtant dans la loi. Sans compter bien sûr, et pas des moindres, afin d'attaquer en justice les mis en cause toujours autant de difficultés de trouver des avocats trans-friendly bienveillants pour les défendre au tribunal.

 

Santé - Depuis 2021 rien n'a changé, c'est plutôt inquiétant car en plus à cause de ce gouvernement il y a de moins en moins de professionnels de santé, tout se raréfie, ce qui pose problème pour l'accès aux soins de santé, qui en plus les personnes concernées doivent subir encore des actes transphobes du corps médical, mais aussi une volonté de nuire lorsqu'il y a des demandes de droits et de prises en charge des Caisses Primaires d'Assurance Maladie ( CPAM ), mais aussi, on en avait parlé tout cela avec la complicité de l'Ordre des Médecins ( voir #DissolutionOrdreDesMedecins ) qui cautionnent ces actes, mais aussi attaque des médecins qui valident des identités de genres pour leurs transitions.

 

Médias - Comme en 2021, toujours trop de fausses informations sur l'identité de genre venant de médias y compris l'un du principal média LGBT ( infos mensongères, manipulations, irrespects, mégenrages, incitation à la discrimination et à la haine trans, insultes avec des termes sexistes et machistes à cause de leur expression et/ou identité de genre ). Voir des exemples ( Transphobie des médiasTransphobie à QuotidienTransphobie à l'école). et d'autres depuis ( Transphobie de Valeurs Actuelles, Transphobie à l'émission de TPMP " Touche pas à mon poste " sur C8, Transphobie, sexisme inadmissible du quotidien Ouest-France, Transphobie de l'émission " Les Grandes Gueules " sur RMC, Transphobie de CNEWS la veille du 1er tour de l'élection présidentielle...).

 

École -  Depuis 2021, toujours trop d'actes transphobes et sexistes à l'école à cause de l'atteinte à leur vie privée, de la non-reconnaissance de leur identité de genre sur les documents et verbalement "sans obligation de changer légalement leur genre". Tout cela doit encore changer !

 

L'école tue ! la preuve ( SuicideDiscriminationTransphobie à l'école, et encore dernièrement : Suicide Trans au lycée Bellevue à Le Mans . Mais même avec cette circulaire binaire soi-disant trans du Ministère de l'éducation nationale, qui par ailleurs et là cela ne va pas du tout, les personnes concernées doivent demander l'autorisation des parents pour valider leur identité de genre à l'école. "Autrement dit si les parents sont transphobes leurs identités de genre ne sera pas validées, inadmissible !." Cela doit changer !.

 

Travail - Comme en 2021, il y a beaucoup trop d'actes transphobes à l'accès à la formation, à l'embauche, à Pôle Emploi, au travail ( Voir notre sondage ).

 

Logement - Comme en 2021, il y a toujours autant de difficultés pour l'accès au logement ( Voir sondage discrimination au logement ).

 

Droits à la PMA - Comme 2021, 2022 sera discriminatoire, puisque leurs droits trans n'ont pas été validés en commission, à l'Assemblée National, et encore moins au Sénat pour l'accès à la PMA pour tout le monde sans exception, et toujours autant de rejet, de discrimination sexiste binaire, transphobe du Gouvernement, d'élu-e-s en commission, à l'Assemblée Nationale, au Sénat.

 

Mise à jour 16 mai : Conseil d'État transmet au Conseil constitutionnel une 2022-1003 QPC

 

 

 

Dans notre propre camp LGBT+ - Comme en  2021, toujours des actes de malveillances, sexistes, machistes, transphobes anti-égalité des genres à l'égard de Personnes à cause de leur sexe, expression et/ou identité de genre ( voir transphobie de Têtu dans ses articles ( on a bien essayé de les contacter sans résultat que du mépris ), et de Komitid toujours aussi manipulateur, DILCRAH ( bien que cela a changé aucune amélioration )Acceptess-T ( persiste dans sa vision toxique et impose sa manière de voir avec sa clique à la place de la personne concernée et se croit le nombril de la communauté trans de France )Queer Auvergne ( toujours aussi manipulateur et malveillant avec sa clique d'haineux).

 

Mais depuis, on en a d'autres malheureusement, bien qu'on les a contacté pour des explications pour que cesse les discriminations venant d'entreprises transphobes soi-disant qui ont signé la charte de non-discrimination LGB " T " de L'Autre Cercle, celle-ci pour toute réponse, la responsable n'a strictement rien fait, mais en plus nous a bloqué sur Twitter, inadmissible !.

 

Et dernièrement, ce soi-disant spécialiste question trans Alessandrin arnaud transphobe qui pourrit la vie des droits trans et non-binaires depuis des années dans ces publications, diffuse maintenant de la fausse information afin de nuire surtout aux enfants trans. Tout cela n'est que malveillance et mensonge de sa part, et on le prouve par cette étude de Pediatrics : " Contrairement à ses dires 94% des enfants trans et autres, 5 ans après conservent leur identité de genre ". En savoir plus, voir l'article ( L'étude de Pediatrics ).

 

Réseaux Sociaux - Les deux principaux réseaux sociaux font actes de transphobie en cautionnant les publications transphobes - Voir l'article ( Twitter cautionne la transphobie, inadmissible ! ) et voir l'article ( Facebook ( Meta ) cautionne la transphobie, mais en plus ce soi-disant Conseil de Surveillance à sa botte tire au sort les éventuels signalements transphobes, inadmissible ! ).

 

 

2022 - Comme en 2020 et début 2021, nos revendications sont toujours les mêmes ( Voir nos articles ).

 

 

 

 

En savoir plus : Journée Internationale contre la Transphobie, 17 mai 2022

 

 

 

Mise à jour 16 mai 2022 : La vieille de l'#IDAHOT 2022, la plaque en mémoire de deux militantes 🏳️‍⚧️ du mouvement LGBT, Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, une nouvelle fois dégradée à Metz, inadmissible !

 

 

Mise à jour 22 mai 2022 : #France - #Signalement- Rebelotte #Transphobie #LeParisien (@le_Parisien) manipulateur, sexiste binaire transphobe anti-égalité des Genres, insulte, traite des Personnes de "travesti" dans ses articles à cause de leur sexe, expression de genre et identité de genre, inadmissible !

 

En savoir plus, cliquez sur ce lien :

 

 

Mise à jour 4 juin 2022 : #France - #Signalement#Transphobie de ce torchon transphobe sexiste de média de droite Le Figaro ( @Le_Figaro ) malveillant qui diffuse encore de la fausse information contre la Communauté Trans, inadmissible !

 

 

 

Mise à jour 8 juillet 2022 : #France - #Signalement - #Transphobie du Conseil constitutionnel ( Conseil constitutionnel ) adepte du sexe binaire à la botte de la clique de Macron de ce Gouvernement qui a l'accès de la #PMA a ouvertement discriminé toutes les Personnes Trans 🏳️‍⚧️ et/ou Non-Binaires 💛🤍💜🖤 en leur refusant ce droit aux détriments des autres à cause de leur identité de genre, inadmissible !

 

Lien de ce refus de ces transphobes du @Conseil_constit :
 

 

 

 

 

 

 


17/05/2022
0 Poster un commentaire

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2021

La Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires sera célébrée le lundi 17 mai.

 

Journée Internationale contre la transphobie 2021

 

 

IDAHOT 2021  - Comme pour l'année dernière en période de Covid ( Voir IDAHOT 2020 ), les signalements d'actes transphobes sont toujours aussi élevés pour notre part, on en dénombre plus de 130 actes discriminatoires et de violences à cause de leur identité et/ou expression de genre. Il y a toujours autant d'agressions transphobes, machistes et sexistes, mais en plus il y a les suicides à l'école à cause de la transphobie partout.

 

 

 

Justice - Les principaux problèmes rencontrés sont lorsque les victimes de transphobie, la victime veut porter plainte, refus des plaintes des forces de l'ordre ( en contradiction à l'article  15-3 ) ou les plaintes ne sont jamais transmises au parquet, les parquets des Procureurs n'enregistrent pas les plaintes ou soi-disant ne sont pas parvenues ou aussi classées sans suite, et souvent de "mauvaise foi" en disant faussement qu'il n'y a pas de loi pénale contre les violences et discriminations en raison de l'identité de genre ( Voir les textes de loi ). Sans compter les difficultés de trouver des avocats trans-friendly bienveillants pour les défendre au tribunal.

 

Santé - Trop d'actes transphobes à l'accès aux soins de santé du corps médical, mais aussi une volonté de nuire lorsqu'il y a des demandes de droits, aussi tout cela avec la complicité de l'Ordre des Médecins ( voir #DissolutionOrdreDesMedecins ) qui cautionnent ces actes, mais aussi attaque des médecins qui valident des identités de genres pour leurs transitions.

 

Médias - Trop de fausses informations sur l'identité de genre des médias y compris des deux principaux médias LGBT ( infos mensongères, irrespects, mégenrages, insultes avec des termes sexistes et machistes à cause de leur expression et/ou identité de genre ). Voir des exemples ( Transphobie des médias, Transphobie à Quotidien, Transphobie à l'école ..).

 

École - Trop d'actes transphobes et sexistes à l'école à cause de l'atteinte à leur vie privée, de la non-reconnaissance de leur identité de genre sur les documents et verbalement "sans obligation de changer légalement leur genre". Tout cela doit changer ! L'école tue ! la preuve ( Suicide, Discrimination, Transphobie à l'école  ).

 

Travail - Beaucoup trop d'actes transphobes à l'accès à la formation, à l'embauche, à Pôle Emploi, au travail ( Voir notre sondage ).

 

Logement -  Des difficultés pour l'accès au logement ( Voir sondage discrimination au logement ).

 

Droits à la PMA - La situation pour l'accès à la PMA ne s'est pas améliorée, toujours autant de rejet, de discrimination sexiste, transphobe du Gouvernement, d'élu-e-s en commission, à l'Assemblée Nationale, au Sénat ( Voir Transphobie à l'accès à la PMA ).

 

Dans notre propre camp LGBT+ - Actes de sexismes, machismes, transphobes anti-égalité des genres à l'égard de Personnes à cause de leur sexe, expression et/ou identité de genre ( voir transphobie de Têtu, Komitid, TGEU, DILCRAH, Acceptess-T, Queer Auvergne .. ).

 

 

Stop Transphobie 17 mai 2021

 

 

Comme en 2020 et début 2021, nos revendications sont toujours les mêmes ( Voir nos articles ).

 

 

 

En savoir plus : Journée Internationale contre la Transphobie, 17 mai 2021

 

 

 

 

 

 


17/05/2021
0 Poster un commentaire

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2020

 

La Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires sera célébrée le dimanche 17 mai.

 

IDAHOT 2020.jpg

 

IDAHOT 2020 - L'année 2019 à aujourd'hui aura été une année difficile pour les droits des personnes trans, les signalements d'actes transphobes de plus de 100 actes discriminatoires ou de violences déclarées en 2019 sont similaires à l'année 2018 ( voir IDAHOT 2019 ). Ce qui est inquiétant, c'est que le nombre d'agression transphobe à par contre beaucoup augmenté à leur égard à cause de leur identité et/ou expression de genre l'année 2019 en France. ( Voir les articles récents ).

 

 

Quelques points importants à dénoncer :

 

 

1 - Discrimination Civilité : On continue toujours d'indiquer une civilité contraire à leur identité de genre, et surtout lors d'un changement de prénom sur les documents administratifs de l'état, et on persiste toujours à leur faire pression de ce fait à changer de sexe binaire afin d'avoir une civilité en rapport à leur identité de genre, mais en oubliant qu'il y a des personnes qui voudraient que rien ne soient indiqués en général dessus, principalement les personnes qui s'identifient en dehors du sexe binaire.

 

 

Cette discrimination est une atteinte à la vie privée et contraire au droit de la personne en raison de leur expression et/ou identité de genre.

 

 

2 - Transphobie Fiche Pratique de la DILCRAH : Discrimination sexiste et transphobe envers des personnes en  raison de leur expression ou/et identité de genre sur un document malveillant de la DILCRAH cautionné par des soi-disant associations LGBTQI+ et Trans : "Acthe, Acceptess-T, A.N.T, Ortrans, Au-delà du genre" pour le soi-disant respect des droits des personnes trans : 

 

Les traitant de personnes travesties " soi-disant de manière ponctuelle " parce qu'elles n'ont pas déclaré une transition médicale archaïque " Transidentité " ALD 31 " Hors liste Pathologique dit Transsexualisme.

 

 

C'est leur droit, toute personne devrait pouvoir présenter son expression de genre comme elle veut sans déclarer une transition médicale, et aussi sans l'obligation de changer de sexe forcément pour l'autre sexe binaire qui ne correspond pas à leur identité de genre.

 

Ceci est une discrimination caractérisée sexiste transphobe anti-égalité des genres inacceptable en raison de leur expression de genre et/ou identité de genre !.

 

 

Premier élément faux et ne parlons pas du reste, mais on va y revenir.

 

Lien : https://www.dilcrah.fr/wp-content/uploads/2019/11/FICHE-RESPECT-DES-DROITS-TRANS-DILCRAH.pdf Transphobie document DILRAH.jpg

 

 

3 - Rappelons en France, qu'il n'y a toujours pas l'expression de genre et la reconnaissance légale des personnes non-binaires dans la loi pour les protéger et pour qu'elles puissent s'identifier selon leur identité de genre sur les papiers d'identité et les documents de l'état sans procédure judiciaire comme dans beaucoup de pays du monde entier. Voir nos articles à ce propos et ( Voir l'article : Transphobie sur les documents en France ).

 

 

4 - Transphobie des parquets du Procureur de la République : La majorité des plaintes même avec des preuves caractérisées sont classées sans suite. Force est de constater qu'en France, il y a une transphobie généralisée venant d'avocats, de forces de l'ordre et de Procureurs qui trouvent toujours des raisons pour cautionner les actes transphobes des mises en cause. Pourtant la loi est claire, les discriminations et les violences transphobes sont des délits punis en raison de leur identité de genre.

 

 

5 - Transphobie de personnes et d'associations LGBTQI+ : On peut regretter que des personnes soi-disant militantes et d'associations LGBTQ+ sont aussi transphobes que les transphobes sur des personnes à cause de leur identité ou/et expression de genre : On a un cas très flagrant de l'année dernière en 2019 qu'on avait dénoncé, oui il y a des soi-disant militants LGBQ et Trans et d'associations qui se disent contre la transphobie et font aussi des actes transphobes sur d'autres personnes trans qui ne sont pas selon leur vision genre. Lire l'article :  Une femme trans de Clermont-Ferrand victime de publications haineuses.

 

 

6 - Transphobie de députés, qui ont suivi l'avis du gouvernement en commission spéciale à l'Assemblée nationale lors de votes d'amendement en refusant l'accès à la PMA à des personnes trans en septembre 2019.

 

 

Transphobie - Plusieurs amendements refusés :

 

 

6 - 1 - Refus à des femmes trans d'utiliser leurs propres gamètes dans le cadre d'une PMA à cause de leur état civil, le 27 septembre 2019 en commission.


 

6 - 2 - Refus à des hommes trans l'accès à la PMA si ils ont changé de sexe binaire, le 26 septembre 2019 en commission.


 

Transphobie ! C'est clair, ce sont des discriminations caractérisées à raison de leur sexe à cause de leur état civil de la part de députés et de ce gouvernement, alors que l'état devrait faire valoir leurs droits à l'accès à la procréation médicalement assistée ( PMA ) à toutes les identités de genre sans exception. L'État est transphobe et anti-égalité des genres ce qui est contraire à leurs droits humains.

 

 

FUCK THE CIS-TEM.jpg

 

Pendant cette période de confinement, on peut constater des signalements principalement des discriminations et violences transphobes au sein de la famille.

 

 

Signaler vos violations à travers le monde y compris en France :

https://surveymonkey.com/r/COVID19-Violations

 

 

En savoir plus sur cet événement sur Facebook :

IDAHOT - Journée Internationale Contre la Transphobie, 17 mai 2020

 

 

 


17/05/2020
0 Poster un commentaire

IDAHOT - Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2019

 

La Journée Mondiale contre la Transphobie en raison de leur expression de genre et de leur identité de genre des Personnes Trans et des Personnes Trans Non-Binaires sera célébrée le vendredi 17 mai.

 

IDAHOT 2018.jpg

IDAHOT - Journée Internationale contre l'homophobie et la transphobie

 

Comme on l'avait précisé l'année dernière lors de cette journée internationale Idahot de 2018, afin d'expliquer l'expression de genre et l'identité de genre des personnes trans qui peuvent s'identifier " femme ou homme ou non-binaire " subissent souvent des mégenrages, des atteintes à la vie privée sur les documents, des discriminations, des harcèlements, des violences verbales et physiques insupportables et inadmissibles au quotidien à cause d'être Trans.

 

Cette année nous allons prochainement faire un premier bilan de l'année 2018 sur la transphobie en France.

 

Mais on va vous donner avant un aperçu de ce qu'on a reçu :

Il y a eu 124 actes de transphobie en 2018, soit 3 fois plus que 2017.

 

Principalement des actes de mégenrages (1) sur les documents mais aussi verbalement, des discriminations à l'accès aux soins de santé et d'actes médicaux et de chirurgie, accès à l'emploi, accès au logement, au travail, à l'école, au Pôle Emploi,  à la cpam, à la caf, dans les hôpitaux, dans les commissariats de police, pour avoir un avocat, dans la justice, à la pharmacie, en mairie, aux services bancaires, dans les magasins, à la poste, accès aux services et aux biens, des violences verbales et physiques au travail, en famille, sur les lieux d'habitation, dans les lieux public, dans la rue...

 

A toutes ces personnes victimes de transphobie, on leur a dit de saisir à toutes le défenseur des droits, les autorités compétentes, de porter plainte soit au forces de l'ordre ou auprès du procureur, en sachant que plusieurs de ces victimes cumul plusieurs actes à elles seules, et subissent toujours la double discrimination et la violence en raison de leur sexe et de leur expression et identité de genre.

 

On compte sur vous pour participer à cet événement, et venir partout dénoncer la transphobie quotidienne, d'en parler autour de vous, et surtout de vos besoins et demandes pour la contrer, afin que vous puissiez vivre plus sereinement dans la société comme tout le monde.

 

Trans : " Droits, Egalité des Genres, Respect et Reconnaissance ".

 

Venez vous inscrire sur Facebook et nous informer de vos événements à cette occasion :

IDAHOT - Journée Internationale Contre la Transphobie, 17 mars 2019

 

 

Les lois actuelles en France ne vont pas assez loin, nous revendiquons des lois plus spécifiques aux Trans

Egalité des Trans.jpg

 

 

 

Mégenrage (1) : Dire, utiliser des civilités, des pronoms, des termes " volontairement ou involontairement " verbalement ou sur des documents qui ne correspondent à l'identité de genre d'une personne.

 

Mégenrer une personne est considérée comme une micro-agression transphobe " une violence ou une discrimination "  pour celle qui subit ces propos ou ces écrits en raison de son identité de genre.

 

 


14/04/2019
0 Poster un commentaire