SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Phobie sur l'identité de genre


Une femme trans de Clermont-Ferrand victime de publications haineuses

 

 

Ça suffit ! Nous dénonçons ce compte @Beryl_thePeril, qui depuis l'année dernière propage des publications haineuses mensongères sur la , la diffamation dans le but de nuire à une Femme Trans Racisée Sarah Vorster, Créatrice de la Fierté de Clermont-Ferrand - #SocleEGLC, inadmissible !.

 

 Présentation2.jpg

 

On soutient toujours les victimes trans, mais bien sûr le fait qu'on dénonce leur haine à leur égard sur leur expression et identité de genre, on s'attaque toujours à nous, comme ce compte Beryl qu'on peut qualifier de Trool  avec des abonnés, et sous couvert d'associations Outrecuidance63Queer Auvergne, et derrière des pseudos, qui depuis trop longtemps incite à la haine et diffuse des fausses informations sur nous, et entre autre à l'égard d'une femme trans de Clermont-Ferrand sur internet ( Facebook, Twitter.., les preuves vous les avez au-dessus et en bas ), qui est sous le coup de plusieurs délits punis par la loi :

 

Discrimination, diffamation, incitation à la haine, et entrave au bon fonctionnement d'un événement.

 

Présentation3.jpg

 

 

 

 

On condamne fermement ces actes qui sont un mélange de tout " Haine, Rejet, Sexisme, Transphobie, Racisme.. " de cette Beryl de Clermont-Ferrand, la haine n'a pas de place sur internet, ni d'ailleurs partout, et on demande que cesse ces agissements, et que ce personnage arrête de nuire, et que des mesures soient prises à son encontre.

 

La victime Sarah Vorster a déposé plainte plusieurs fois contre elle.

 

Cela suffit, cette haine #PPLCyberHaine doit cesser !

 

Signalez ce compte haineux Beryl et ses publications de haine et mensongères :  

 

À Twitterhttps://twitter.com/Beryl_thePeril 

 

À : https://www.internet-signalement.gouv.fr/ et à  https://www.pointdecontact.net/cliquez-signalez/

 

 

Mise à jour du 18.07.2019 :  

 

Voici l'une des publications ci-dessous, du 14 juillet, qui sont sous le coup de la loi, de l'un de ses abonnés @Laurier_the_Fox spécialiste en informatique; qui a autant de haine que @Beryl_thePeril sur @Twitter, qui nous diffame depuis longtemps apparemment " que personne ne connait physiquement, qui fait référence à des pseudos et les utilise dans un but malveillant.", et diffuse de l'incitation à la haine mensongère sur Sarah Voster Trans racisée dans le but de la nuire, inadmissible !

 

Signalez ce compte haineux @Laurier_the_Fox et ses publications de haine et mensongères. Les liens de signalement sont au-dessus.

 

incitation à la haine laurier the fox - beryl 14.07.2019 - Copie.jpg

 

 


05/07/2019
0 Poster un commentaire

" Travesti " est une injure transphobe punie par la loi en France

 

Traiter et insulter une personne de " Travesti ", c'est de la Transphobie !

Transphobie Travesti.jpg

Discours de haine, injurieux, irrespectueux, péjoratif, anti-égalité des genres à l'égard des personnes vraies ou supposées Trans ou Pas en raison de leurs expressions et de leurs identités de genre.

 

Ce discours de haine injurieux est puni par la loi en raison de l'identité de genre :

 

Loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881

LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 - Article 33 - Alinéa 4

Aggravation de la peine : LOI n°2017-86 du 27 janvier 2017 -  Article 132-77

 


24/05/2019
0 Poster un commentaire

Agression transphobe en centre ville à Rouen

 

Deux femmes dont une femme trans ont été victimes d'insultes, de bousculades, de crachats et de menaces à caractères transphobes en raison de l'identité de genre, mardi 21 mai vers 16 heures, rue des charrettes, en centre ville à Rouen par 5 jeunes hommes âgés de 15 ans à 17 ans.

 

agression transphobe.jpg

 

Les deux victimes âgées de 39 ans et 42 ans se sont réfugiées au local du réseau de transports en commun qui est tout proche, puis ont appelé la police.

 

La brigade d'intervention est arrivé " rapidement " sur les lieux de l'agression. Quatre hommes mineurs ont été interpellés après leur dépôt de plainte. Cinq adolescents, âgées de 15 à 17 ans sont suspectés de l'agression.

 

Ils sont convoqués mardi 28 mai au commissariat central. Des recherches sont en cours pour retrouver le cinquième suspect.

 

Le service de la sûreté urbaine de Rouen est chargé de l'enquête.

 

Mise à jour le 31 mai : Après leurs convocations mardi, ils ont été placés en garde à vue. Leurs auditions ont permis d'identifier le cinquième suspect.

 

Il a été placé en garde à vue mercredi, et a été déféré jeudi matin au parquet, puis présenté à un juge des enfants. Il est poursuivi pour violences aggravées.

 

Les quatre autres ont été libérés mercredi soir, dont un apparemment a été mis hors de cause.

 

 

On condamne fermement cette agression transphobe et on demande que toute la lumière soit faite dans cette affaire, et que tous les agresseurs soient condamnés sévèrement par la justice.

 

 


21/05/2019
0 Poster un commentaire

Transphobie de Wikipedia en France

 

Wikipedia avec ces trolls transphobes sexistes pratique l'arbitraire, la censure, la discrimination, la diffamation en toute impunité et porte préjudice à la compréhension des Personnes Trans en diffusant des fausses informations sur leur expression de genre et identité de genre.

 

wikipedia_fra.png

 

On nous avez averti qu'il y avait des problèmes récurrents sur ce réseau de personnes qui ont voulu faire modifier des fausses informations d'un autre temps révolu et sur l'expression de genre et l'identité de genre, mais ont vite été confrontées à des refus et des hostilités très fortes de leur part, ce qui s'est terminé pour elles à ne plus pouvoir faire quoi que ce soit, puisque bloquées et stigmatisées, donc on a voulu en avoir le coeur net sur cette soi-disant libre encyclopédie de Wikipedia.

 

On s'est inscrit il y a environ deux mois en créant un compte au nom de SOS-Transphobie, on a demandé des informations car leur fonctionnement parait bien arbitraire avec des niveaux, des pseudos qui peuvent décider et imposer leur vision aux autres.

 

Puis, pourquoi il était indiqué le terme médical " transidentité " sur les associations trans en France ? " Ces personnes n'ont pas de pathologie, ce n'est pas en soi une maladie. " Aucune réponse.

 

Puis, " On a voulu créer les organisations trans qui luttent dans le monde entier sur Wikipedia. " : Refus catégorique !.

 

Puis, pourquoi ce réseau traitait des personnes de "travesti de travestissement" en raison de leur expression de genre, et pour cette raison on a demandé de faire rectifier ces fausses informations à leur égard en leur expliquant du pourquoi et de ce que c'était une expression de genre.

 

" Que c'était une insulte transphobe à leur égard et une vision sexiste et anti-égalité des genres qui ne devrait plus être en 2019 ". Aucune réponse ou plutôt un déni de leur expression de genre.

 

On leur a dit à ces trolls et administrateurs transphobes de Wikipedia qu'ils diffusaient des informations mensongères archaïques et sur les expressions de genre et identités de genre des personnes trans et que ce n'était pas en rapport avec les nombreuses avancées légales de pays sur leur "Autodétermination, Expression de genre et Identité de genre " et pénalement "Respect, Protection Anti-discrimination Trans " et que cela devait en urgence être rectifié de leur part. De nouveau déni catégorique de leur part.

 

Les représailles ne sont pas fait attendre, on nous a retiré des associations trans en France prétextant que seules les associations déclarées pouvaient y être alors qu'il y en a beaucoup qui sont des associations de fait non-déclarées dessus, et d'autres qui n'existent plus et avec des termes archaïques et transphobes, et qu'on y était inscrit depuis deux mois.

 

Puis, les diffamations ont commencé, on a bien voulu se défendre mais il est impossible de les contacter ( pas de mail Wikipedia ) et ces trolls transphobes derrière leurs pseudos ( on ne sait pas à qui on a affaire.) se permettent de discriminer, insulter, censurer et stigmatiser et rectifier, produire des informations diffamatoires sur notre association en toute impunité. 

 

Bilan au bout de deux mois comme ceux qui nous avez averti, on se retrouve avec un compte bloqué indéfiniment avec l'impossibilité de le supprimer, ni de le rectifier, ni de les contacter.

 

En réponse au propos inadmissible d'un administrateur transphobe :

 

" Lutter contre la transphobie, ce n'est pas faire de la pub !. "

 

On condamne fermement ce réseau haineux transphobe qui discrimine et fait de la désinformation sur les personnes  trans, et  on demande qu'une loi soit votée contre la haine, les fauses informations et les publications et les propos transphobes sur internet, et que Wikipedia soit sanctionné et supprimé sur son réseau des questions trans en raison de leur expression de genre et identité de genre.

 

 

Discriminations et propos diffamatoires des administrateurs de Wikipedia

 

Copie Ecran diffamation Wikipedia 24.04.2019 - Copie.jpg

 

 

Compte bloqué indéfiniment, impossibilité de le supprimer, ni de les contacter.

 Copie Ecran Compte SOS Transphobie Transphobie Wikipedia 23.04.2019 - Copie.jpg

 

 


23/04/2019
0 Poster un commentaire

Une femme trans agressée dimanche 31 mars place de la République à Paris

 

Le jour de la Journée de la Visibilité Trans ( TDOV ), une Femme Trans a été agressée en voulant se diriger vers une entrée du métro place de la République vers 20 heures 30 à Paris, par apparemment un groupe d'environ 3 hommes lors de la manifestation contre Bouteflika.

 

 

Heureusement pour une fois, il y a une vidéo bien visible qui a été diffusée le 2 avril, qui prouve bien qu'elle a subi des violences transphobes en raison de son sexe, expression et identité de genre.

 

Transphobie Paris.jpg

" Cette violence est souvent le lot quotidien des Personnes Trans. "

 

Elle doit être prise en compte par les parquets des procureurs de la République, " et qu'on prenne au sérieux leurs plaintes ", et qu'ils interviennent rapidement contre les transphobes avant que la situation empire à l'encontre des Personnes Trans.

 

Pour notre part, c'est très inquiétant, les plaintes ont triplé en 2018 pour des discriminations, des harcèlements, des violences verbales et physiques en raison de leur expression et identité de genre.

 

Ce qui est inadmissible, souvent les plaintes sont classées sans suite ou ne sont pas prises en compte ou on daigne les croire, pourtant la plupart du temps il y a des preuves, et qu'on arrête de les blâmer au lieu de s'occuper des personnes qui font ces discriminations et violences en raison de leur expression de genre et de leur identité de genre.

 

On peut regretter que des politiques et associations lgbtqi+ françaises ne sont pas intervenues en soutenant plus massivement comme par exemple comme d'autres années; les 10 ans de la journée internationale de la visibilité trans le 31 mars cette année. Une journée très importante pour la communauté trans du monde entier, qui célèbre à cette occasion non seulement leur visibilité,  mais aussi leur besoin et leur demande en tant que personne trans afin de vivre plus sereinement au quotidien. Par contre, on salue tout de même après ceux qui ont dénoncé cette agression transphobe et de leurs messages de soutien à la victime.

 

 

Les faits du 31 mars : La victime, Julia, a subi un véritable cauchemar avant, pendant et après cette agression transphobe : l'humiliation, l'harcèlement sexuel, l'irrespect, le mégenrage, les propos injurieux et les violences transphobes et sexistes.

 

Une transphobie d'une violence insupportable en raison de son sexe, de son expression de genre et de son identité de genre. Mais de plus les agents du GPSR de la RATP qui sont venus la secourir in extrémis, puis emmenée dans leur locaux, ce sont mal comportés par des attitudes et des propos transphobes à cause d'être Trans " Ceci n'est pas acceptable non plus ".

 

Une plainte a été déposée par la victime mardi 2 avril. Une enquête a été ouverte le 2 avril par le parquet de Paris. Une personne avait été placée en garde à vue le 31 mars, mais a été libérée.

 

Mise à jour, le 9 avril 2019 : Un suspect a été de nouveau placé en garde à vue mardi après-midi, selon l'AFP auprès du parquet de Paris.

 

Mise à jour, le 10 avril 2019 : Le suspect est passé en comparution immédiate mercredi soir à Paris mais son procès a été renvoyé. Il sera jugé le 22 mai.

 

Mise à jour, le 22 mai 2019 : Paris - La cour a rendu son verdict :

 

L’agresseur présumé de Julia est reconnu coupable. Il est condamné à 10 mois de prison dont quatre mois avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve de deux ans.

 

Il est également interdit de contacter la victime et d’apparaître aux abords de son domicile.

 

Il est bien condamné pour « violences commises en raison de l’identité de genre ».

 

Quant à Julia, elle est indemnisée à hauteur de 3.500 euros. 

 

De plus, on condamne fermement le mégenrage en l'appelant " monsieur au lieu de madame " venant du greffier et de magistrats pendant l'audience. Ceci est inadmissible de leurs parts : " aucun respect de son identité de genre. " 

 

 

 

On condamne fermement cette agression transphobe et on demande que toute la lumière soit faite dans cette affaire, et que tous les agresseurs soient retrouvés et condamnés sévèrement par la justice.

 

 

En soutien à Julia, un rassemblement a été organisé mardi 9 avril à 18 heures 30, place de la République à Paris.

 

 

 

 

 


07/04/2019
0 Poster un commentaire

Une Femme Trans mortellement agressée à Paris 16ème

 

Une Femme Trans Vanesa Campos a été assassinée sauvagement en plein bois de Boulogne près de la porte de la Muette au 16ème arrondissement de Paris dans la nuit du 16 au 17 août, apparemment par environ une dizaine d'hommes armés de cutters, de couteaux, de bâtons et d’une arme de poing, en s'acharnant sur elle. L’autopsie a révélé que Vanesa n’avait pas été tuée par arme blanche mais par balle, au thorax.

 

La brigade criminelle de la police judiciaire, saisie de l’enquête, a ratissé les lieux mais sans résultats, selon l'AFP.

 

Nous demandons que toute la lumière soit faite face à cet acte transphobe et que les agresseurs soient retrouvés et condamnés fermement par la justice.

 

Mise à jour le lundi 27 août - Meurtre de Vanesa Campos :

 

Cinq personnes mises en examen pour meurtre et vols en réunion.

   Transphobie Paris sur une femme trans.jpg

 

Des rassemblements ont été organisés dans toute la France le vendredi 24 août en fin d'après-midi en hommage à Vanesa Campos assassinée au bois de Boulogne dans la nuit du 16 au 17 août à Paris 16ème.

 

Communiqué de SOS Transphobie 

 

Nous condamnons fermement cette acte transphobe et que ce gouvernement reste sournois face à la transphobie, et que la classe politique reste muette face à cet assassinat. Ce n'est pas parce que c'était une femme trans migrante travailleuse du sexe qu'elle n'a pas le droit au respect dû à son égard.

 

Nous condamnons fermement ces médias irrespectueux qui ont mégenré Vanesa Campos même dans la mort en raison de son expression et identité de genre.

 

Nous demandons une loi au pénal et au civil " Expression de Genre " contre ces propos et publications transphobes et sexistes en raison de l'expression de genre (1). Ce n'est plus acceptable aujourd'hui de traiter impunément de " Travelo, Travesti " une personne à cause de son expression de genre.

 

 

1) - L'expression de genre est la façon dont une personne présente son genre à travers son comportement, son apparence en publique tels que la tenue vestimentaire, les cheveux, le maquillage, le langage corporel, la voix et la manière courante d'exprimer son prénom et son pronom.  

 

Une expression de genre n'est pas une apparence physique en rapport avec les stéréotypes sexistes du sexe binaire.

 

 


20/01/2019
0 Poster un commentaire