SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Agression transphobe à Nîmes

Suite à des signalements, une agression transphobe et sexiste a eu lieu dans la nuit du vendredi 18 février au samedi 19 février 2022 à Nîmes.

 

 

 

Agression transphobe à Nîmes

 

Apparemment 4 hommes ont agressé dans la nuit de vendredi à samedi, rue de la Madeleine vers 2 heures 20, une personne au féminin à cause de son sexe, expression de genre et identité de genre. 

 

Les agresseurs ont été interpellés par la police. Ces hommes vont être jugés en comparution immédiate mardi 22 février 2022 au tribunal correctionnel de Nîmes.

 

 

" On condamne fermement cette agression transphobe sexiste binaire, et on demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire, et que les auteurs de cet acte soient condamnés sévèrement par la justice,

 

mais comme d'habitude la justice, le parquet du Procureur, des associations LGB comme Stop Homophobie, L'association Gay 'TaGard, et des médias sexistes binaires et transphobes ont relayé de la fausse information, et ont discriminé et insulté en traitant de " Travesti " une Personne à cause d'être ce qu'elle est et de ne pas cadrer au sexe binaire ( comme on le faisait il n'y a pas si longtemps à une femme à cause qu'elle portait un pantalon ). Cette agression violente doit être en raison de son sexe et de son identité de genre. "

 

 

 

 

 

 

" Les textes de loi sont clairs, la transphobie est un délit puni par la loi à raison de l'identité de genre que la victime soit vraie ou supposée trans. '

 

Lire les textes de loi en page d'accueil :

https://www.sos-transphobie.org/

 

 

 

Mise à jour 22 février 2022 - Agression transphobe à Nîmes à l'égard d'une Femme Trans 🏳️‍⚧ de 40 ans :

 

Le tribunal judiciaire a condamné mardi soir les 4 agresseurs seulement a priori à des peines d'emprisonnement de 6 mois à 10 mois ferme selon les prévenus, qui doivent aussi indemniser la victime. Pas de maintien en détention demandé au tribunal.

 

" Ce qui veut dire pour des récidivistes rien, inadmissible !."

 

 

 

 

Lien sur Twitter : https://twitter.com/SOSTransphobie/status/1496563771564871686

Transphobie des médias

 

 

 

 

Comme par exemple en 2018 - Nous renouvelons notre demande pour une loi au pénal et au civil " Expression de Genre " contre ces propos et publications transphobes et sexistes en raison de l'expression de genre (1). Ce n'est plus acceptable aujourd'hui de traiter impunément de " Travelo, Travesti " une personne à cause de son sexe, identité de genre et expression de genre.

 

 

1) - L'expression de genre est la façon dont une personne présente son genre à travers son comportement, son apparence en publique tels que la tenue vestimentaire, les cheveux, le maquillage, le langage corporel, la voix et la manière courante d'exprimer son prénom et son pronom.  

 

Une expression de genre n'est pas une apparence physique en rapport avec les stéréotypes sexistes du sexe binaire.

 

 

 

 



21/02/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 241 autres membres