SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Actualité


Une personne trans repêchée dans la seine à Paris 6ème

 

Selon des médias transphobes qu'on ne citera pas, le corps d'une personne trans a été repêchée, mardi 27 août, dans la seine, au niveau du quai Conti, dans le 6ème arrondissement.

 

 personne trans repêchée.png

 

Elle était entre la vie et la mort lorsque la brigade fluviale l'a repêchée. Elle a été prise en charge par le Samu, et placée sous assistance respiratoire avant d'être transportée à l'hôpital de Necker, dans le 15ème arrondissement, au service réanimation.

 

 

Selon une source proche du dossier elle ne portait pas ses papiers et "aucune trace suspecte n'a été découverte sur son corps".

 

 

La piste criminelle a été écartée par les autorités, il s'agit de déterminer si c'est un accident, mais au vu d'un témoignage, cela est vraisemblablement une tentative de suicide d'une femme trans.

 

 

C'est le capitaine d'un bateau-mouche qui a donné l'alerte " il a vu la personne sauter des quais à hauteur du pont double et couler à pic " selon un policier.

 

 

Mise à jour le 2 septembre : Paula, femme trans de 34 ans, elle est sortie du coma profond, mais elle est toujours dans un état critique, " sous toutes réserves ".

 

 

 


30/08/2019
0 Poster un commentaire

Le corps d'une femme trans repêché dans la Garonne à Bordeaux

 

Samedi 6 juillet, vers 8 h 45, un corps flottant non loin de la berge a été retrouvé quai de Brazza, à Bordeaux.

 

Il a été repêché par les pompiers.

 

Ils ont sorti le corps d’une femme, dont on ignore encore s’il s’agit de la personne aperçue vendredi soir qui se serait jetée à l’eau depuis le pont de pierre.

 

La personne était vêtue d’un slip et d’un soutien-gorge, sans aucun document sur elle.

 

Dans le cadre de l’enquête confiée au groupe d’appui judiciaire, une autopsie a été ordonnée par le parquet.

 

L’examen médico-légal a révélé que la victime était une femme trans.

 

Les investigations se poursuivent pour l’identifier et connaître les causes de la mort, selon Sud Ouest.

 

 

Mise à jour le 23 juillet : Apparemment elle s'est suicidée et elle s'appelait Romy d'après des sources. 

 

Rapport sur TDoR - Victime de la Transphobie, Romy s'est suicidée le 5 juillet 2019 :  http://tdor.translivesmatter.info

 

 

870x489_index.jpg

 

 


09/07/2019
4 Poster un commentaire

Place Ovida Delect à Paris 4ème

 

La Ville de Paris a rendu hommage à Ovida Delect, poétesse, résistante, déportée, professeure de lettres (1926-1996), l’une des premières personnes trans à participer à un documentaire en 1986 « Appelez-Moi Madame » de Françoise Romand.

 

Il y a maintenant, depuis le mercredi 19 juin, la place Ovida Delect au croisement de la rue des Blancs Manteaux et de la rue des Archives au 4ème arrondissement de Paris.

 

Ovida Delect Trans.jpg

 

 

 

 


19/06/2019
0 Poster un commentaire

Communiqué de presse de SOS Transphobie

 

SOS Transphobie ne partage pas les revendications du Collectif Existrans

 

 

Nous sommes pour l'Égalité des Genres !

 

Notre priorité est de défendre les Droits Trans, de faire respecter leur vie privée sur les documents, et leur Expression de Genre et leur Identité de Genre sur les papiers d'identité.

 

Nous sommes pour que les Identités Trans ont le Droit à la Reconnaissance Légale " Autodétermination " Simplement déclarative en mairie de leur " Expression de Genre et de leur Identité de Genre " sur les papiers d'identité, et de les protéger au quotidien dans toutes les sphères de la société par une loi " Anti-Discrimination " au Civil et au Pénal.

 

Notre Combat est la Lutte contre la Transphobie :

https://www.sos-transphobie.org/

 

Droits Trans'.jpg

 

 


11/10/2018
0 Poster un commentaire

France : Transphobie de l'article 18 quarter section 2 bis du projet de loi Justice du XXIe siècle

 

SOS Transphobie refuse l'article 18 quarter section 2 bis du projet de loi Justice du XXIe siècle qui ne respecte pas les droits humains de la Résolution 2048 (2015) 1 du conseil de l'Europe des Personnes Trans à cause de leurs non-binarités au sexe binaire en raison de leurs expressions et identités de genre.

 

 

II. – Après la section 2 du chapitre II du titre II du livre Ier du code civil, est insérée une section 2 bis ainsi rédigée :

 article 18 quarter section 2 bis du projet de loi Justice du XXIe siècle.jpg

 

 

 Changement de prénom auprès de l'officier de l'état civil

 

Article 18 quater (nouveau)

I. – L’article 60 du code civil est ainsi rédigé :

« Art. 60. – Toute personne peut demander à l’officier de l’état civil à changer de prénom. La demande est remise à l’officier de l’état civil du lieu de résidence ou du lieu où l’acte de naissance a été dressé. S’il s’agit d’un mineur ou d’un majeur en tutelle, la demande est remise par son représentant légal. L’adjonction, la suppression ou la modification de l’ordre des prénoms peut pareillement être demandée.

« Si l’enfant est âgé de plus de treize ans, son consentement personnel est requis.

« La décision de changement de prénom est inscrite sur le registre de l’état civil.

« S’il estime que la demande ne revêt pas un intérêt légitime, en particulier lorsqu’elle est contraire à l’intérêt de l’enfant ou aux droits des tiers à voir protéger leur nom de famille, l’officier de l’état civil saisit sans délai le procureur de la République. Il en informe le demandeur. Si le procureur de la République s’oppose à ce changement, le demandeur, ou son représentant légal, peut alors saisir le juge aux affaires familiales. »

 

 

Le changement de l'état civil fondé sur l'autodétermination se fera librement sans condition "médicale et judiciaire" en mairie gratuitement pour toutes les Personnes Trans " Quelles que soient leurs expressions et identités de genre ".

 

Les Personnes Trans n'ont rien à faire dans les TGI : " Devoir comparaître devant la justice 'A cause de ne pas être conforme au sexe binaire', c'est porter atteinte à leurs ‪‎identités de genre‬ et dévoiler leur vie privée ! ."

 

De plus, il est inadmissible que des Personnes Trans victimes de transphobie sont stigmatisées, condamnées arbitrairement, emprisonnées au mépris de leurs identités de genre par des procureurs, juges, forces de l'ordre transphobes, en n'intervenant pas, en donnant raison, en ne faisant rien contre les transphobes, malgré des plaintes, en toute impunité à cause de leurs expressions et identités de genre.

 

Honteux aucun respect ! " Les personnes Trans ne sont pas des délits à conformer, refuser, condamner, stigmatiser à cause d'être ainsi par des tribunaux arbitraires. "

 

 

 


02/06/2016
1 Poster un commentaire

Clip Hollysiz : " The Light " pour la tolérance

 

 

Le clip de "The Light" met en effet en scène le parcours d'un jeune garçon maltraité par son entourage car il aime jouer avec des vêtements et des jouets de fille.

 

Il préfère porter des robes plutôt qu’un t-shirt et un pantalon. Il est alors victime de remarques de la part de ses camarades et ses parents reçoivent des jugements de la part des passants, des parents d’élèves ainsi que des professeurs. Si la mère assume les demandes de son fils, cela est plus difficile pour le père.

 

Un message d'amour : ce clip évoque les problèmes actuels sur la tolérance de la différence de l'autre, et se termine sur une note d'espoir lorsque l'on découvre le père enfin accepter son fils tel qu'il est.

 

            Clip Hollysiz " The Light " pour la tolérance  

            hollysiz-the-light-contre-l-intolérance.jpg

 


19/01/2015
0 Poster un commentaire