SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie des tribunaux de Nantes, Vannes et Lorient

 

#France - #Signalement - #Discrimination #Haine#Sexisme#Transphobie inadmissible des tribunaux transphobes de Nantes, Vannes et Lorient à l'égard d'une Femme Trans ūüŹ≥ÔłŹ‍‚ößÔłŹ à cause de son sexe, expression de genre et identité de genre, inadmissible !

 

TRANSPHOBIE BRETAGNE

 

 


Son témoignage - Je suis une Femme Trans de 64 ans. J'ai été condamnée 3 fois ,une par ville.

La première fois après avoir déposé plainte contre un major de Carquefou qui m'a tabassée. Plainte sans nouvelle.

La deuxième fois, après avoir déposé plainte pour harcèlement et pour avoir osé déposer plainte contre le gendarme supra et aussi car le fils de Christine Boutin, Pierre Yves Boutin, proche du milieu de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X,notaire expert judiciaire de mon partage judiciaire a infiltré ces mêmes tribunaux.

La troisième fois qui découle de la deuxième me prive de ma retraite et me conduit au RSA.

8 des articles de la Convention Européenne des droits de l'Homme ont été violés une vingtaine de fois.

Les déontologies des avocats, juges, notaires, mandataires judiciaires ont été violés encore au plus grand nombre.

Rien ne semble plus normal dans une logique transphobe établie car oser soutenir la cause des trans , c'est être accusé de transphilie, pire que de l'être de transphobie. CLAIRE.

 

 

Mise à jour 11 octobre 2023 - En cours - un recours en suspicion légitime des tribunaux de Vannes, Lorient, Nantes devant le premier président de la Cour d'Appel de Rennes, avant la cassation et la Cour EDH en même temps.

 

La requérante s’est donc estimée victime de discriminations dans un premier temps en raison de son identité de genre, qui au fil des années, depuis 2015, se sont établies durablement à hauteur de crime de haine, lui faisant subir un harcèlement judiciaire, puis une persécution institutionnelle dont elle s’est défendue courageusement, mais qui ne trouveront leur résolution que par intervention, afin de prévenir leur répétition en constatant et réparant les violations alléguées ci dessous de la Convention Européenne des Droits humains afin que les responsables de tels actes soient effectivement poursuivis en justice et, le cas échéant, sanctionnés afin d’empêcher toute impunité:

 

Le viol des articles :

 

2  - Droit à la vie,

3 - Interdiction de la torture, peines ou traitements inhumains ou dégradants,  

5 - Droit à la liberté et à la sureté, 6 §1, §2, §3a, b, c, d droit à un procès équitable au civil et au pénal,

8 - Droit au respect de la vie privée et familiale,

13 - Droit à un recours effectif , 

14 - Interdiction de la discrimination directe ou indirecte et par association,1 du protocole n°12,   

18 - Limitation de l’usage des restrictions au droit, 4§2 du protocole n°7 , et 1 du protocole n°1 protection de la propriété.

 

 

"Plus précisément, la suite va venir prochainement."

 

 

 

 

 



14/10/2023
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 261 autres membres