SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

En juin, c'est le mois de la Fierté : Pride Month

 

Happy 🥰 Pride Month 🏳️‍⚧️ / 💛🤍💜🖤 
 
Célébration en juin, le Mois de la Fierté en l'honneur des Expressions de Genre et/ou Identités de Genre 🏳️‍⚧️ et/ou 💛🤍💜🖤 partout !
Mois de la Fierté 2022 - Trans et Non-Binaire

 

" Chaque Année au mois de juin est célébrée Pride Month dans le monde entier."

 

 

 Mois de la Fierté ðŸ³ï¸‍⚧ et/ou ðŸ’›ðŸ¤ðŸ’œðŸ–¤ - #PrideMonth 2022

 

 

 

 Mois de la Fierté ðŸ³ï¸‍⚧ et/ou ðŸ’›ðŸ¤ðŸ’œðŸ–¤ - #PrideMonth 2021 sous Covid

 

 

Mois de la Fierté ðŸ³ï¸‍⚧ et/ou ðŸ’›ðŸ¤ðŸ’œðŸ–¤ - #PrideMonth 2020 sous Covid

 

 

 

 


01/06/2022
0 Poster un commentaire

Une Personne Trans agressée à Nîmes

 

Suite à des signalements, de nouveau, une Personne Trans 🏳️‍⚧ a été agressée jeudi 19 mai 2022 par a priori trois jeunes dont deux mineurs en centre ville de Nîmes.

 

Police Nîmes

 

 

 

L'agression a eu lieu apparemment vers la rue Fresque à Nîmes jeudi vers 1 heure du matin. Suite à l'investigation, les trois auteurs des faits ont été interpellés par la Police, et soupçonnés de violences avec vol sur une personne trans.

 

 

 

L'affaire est suivie par le parquet de Nîmes.

 

Suite à la garde à vue, une jeune fille de 16 ans et un jeune garçon de 17 ans ont été déférés au parquet des mineurs vendredi 20 mai. Puis devant un juge en vue par la suite d’une comparution devant le tribunal pour enfants.

 

 

" On condamne fermement cette agression à l'égard d'une Personne Trans, et on demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire à raison de son identité de genre, et les auteurs de ces faits soient sévèrement punis par la justice."

 

 

 

 

 


25/05/2022
0 Poster un commentaire

Une Femme Trans allaite son enfant en utilisant le protocole Newman-Goldfarb

Fierté 🥰 ! Une Femme Trans 🏳️‍⚧ allaitant son enfant en utilisant le protocole Newman-Goldfarb largement utilisé et respecté pour induire la lactation 🥰

 

Femme Trans qui allaite

 

 

 

 

 

 
Bonne Nouvelle ðŸ¥° ! Une Première au monde, un chirurgien planifie une greffe d'utérus sur une Femme Trans ðŸ³ï¸‍⚧
 
Mise à jour 10 mai 2022 - Un médecin a raconté comment il planifie la première greffe d'utérus au monde sur une femme trans.
 
Les organes seraient prélevés sur un donneur décédé ou sur une autre femme qui a décidé de devenir un homme et dont les utérus ont été retirés au cours du processus.
 
Cela signifierait que la personne pourrait tomber enceinte par FIV - bien que l'opération n'ait encore jamais été officiellement réalisée avec succès.
 
"Chaque femme transgenre veut être aussi féminine que possible", a déclaré le Dr Narendra Kaushik, qui dirige un cabinet médical très fréquenté à New Delhi.
 
"Et cela inclut d'être mère. La voie vers cela est avec une greffe d'utérus, la même chose qu'un rein ou toute autre greffe.
 
"C'est l'avenir. Nous ne pouvons pas prédire exactement quand cela se produira, mais cela se produira très bientôt. "Nous avons nos plans et nous sommes très très optimistes à ce sujet."
 

 

 

 

 


22/05/2022
0 Poster un commentaire

Journée Internationale contre la transphobie, 17 mai 2022

 

La Journée Mondiale contre la transphobie en raison de leur expression de genre ou/et de leur identité de genre à l'égard des Personnes Trans ou/et Non-Binaires sera célébrée le mardi 17 mai.

 

IDAHOT 2022

 

IDAHOT 2022 - L'année 2020 avait été une année forte en signalement transphobe encore en période de Covid ( Voir IDAHOT 2021 ), malheureusement l'année 2021 est plus élevée, on dénombre pour notre part plus de 200 signalements discriminatoires et de violences à cause de leur identité et/ou expression de genre. Force est de constater que rien n'évolue dans le bon sens, il y a toujours autant de violences, de discriminations sexistes, machistes transphobes et de suicides victimes de transphobie de toutes parts en France.

 

On peut le dire le gouvernement de Macron en place depuis 2017 n'aide pas à la sérénité et à la paix sociale, en plus quand on donne l'exemple à l'incitation à la discrimination et à la haine trans venant d'élu-e-s en commission, à l'Assemblée Nationale, au Sénat, devant les médias et sur les réseaux sociaux, on peut s'attendre à quoi d'autre ? ! " La porte ouverte à la haine partout en toute impunité, alors qu'il y a des lois qui sanctionnent pénalement à raison de l'identité de genre tout cela." 

 

" Ceci est tout à fait inacceptable et inadmissible ! cela doit cesser ! et les auteurs de ces actes transphobes doivent être punis sévèrement par la justice." 

 

 

 

Justice - Comme en 2021, on en avait parlé, les principaux problèmes rencontrés sont lorsque les victimes de transphobie, la victime veut porter plainte, refus des plaintes des forces de l'ordre ( en contradiction à l'article  15-3 ) ou les plaintes ne sont jamais transmises au parquet, les parquets des Procureurs n'enregistrent pas les plaintes ou soi-disant ne sont pas parvenues ou aussi classées sans suite, et souvent de "mauvaise foi" en disant faussement qu'il n'y a pas de loi pénale contre les violences et discriminations en raison de l'identité de genre ( Voir les textes de loi ). Aussi ne pas reconnaître le caractère transphobe à raison de leur identité de genre pourtant dans la loi. Sans compter bien sûr, et pas des moindres, afin d'attaquer en justice les mis en cause toujours autant de difficultés de trouver des avocats trans-friendly bienveillants pour les défendre au tribunal.

 

Santé - Depuis 2021 rien n'a changé, c'est plutôt inquiétant car en plus à cause de ce gouvernement il y a de moins en moins de professionnels de santé, tout se raréfie, ce qui pose problème pour l'accès aux soins de santé, qui en plus les personnes concernées doivent subir encore des actes transphobes du corps médical, mais aussi une volonté de nuire lorsqu'il y a des demandes de droits et de prises en charge des Caisses Primaires d'Assurance Maladie ( CPAM ), mais aussi, on en avait parlé tout cela avec la complicité de l'Ordre des Médecins ( voir #DissolutionOrdreDesMedecins ) qui cautionnent ces actes, mais aussi attaque des médecins qui valident des identités de genres pour leurs transitions.

 

Médias - Comme en 2021, toujours trop de fausses informations sur l'identité de genre venant de médias y compris l'un du principal média LGBT ( infos mensongères, manipulations, irrespects, mégenrages, incitation à la discrimination et à la haine trans, insultes avec des termes sexistes et machistes à cause de leur expression et/ou identité de genre ). Voir des exemples ( Transphobie des médiasTransphobie à QuotidienTransphobie à l'école). et d'autres depuis ( Transphobie de Valeurs Actuelles, Transphobie à l'émission de TPMP " Touche pas à mon poste " sur C8, Transphobie, sexisme inadmissible du quotidien Ouest-France, Transphobie de l'émission " Les Grandes Gueules " sur RMC, Transphobie de CNEWS la veille du 1er tour de l'élection présidentielle...).

 

École -  Depuis 2021, toujours trop d'actes transphobes et sexistes à l'école à cause de l'atteinte à leur vie privée, de la non-reconnaissance de leur identité de genre sur les documents et verbalement "sans obligation de changer légalement leur genre". Tout cela doit encore changer !

 

L'école tue ! la preuve ( SuicideDiscriminationTransphobie à l'école, et encore dernièrement : Suicide Trans au lycée Bellevue à Le Mans . Mais même avec cette circulaire binaire soi-disant trans du Ministère de l'éducation nationale, qui par ailleurs et là cela ne va pas du tout, les personnes concernées doivent demander l'autorisation des parents pour valider leur identité de genre à l'école. "Autrement dit si les parents sont transphobes leurs identités de genre ne sera pas validées, inadmissible !." Cela doit changer !.

 

Travail - Comme en 2021, il y a beaucoup trop d'actes transphobes à l'accès à la formation, à l'embauche, à Pôle Emploi, au travail ( Voir notre sondage ).

 

Logement - Comme en 2021, il y a toujours autant de difficultés pour l'accès au logement ( Voir sondage discrimination au logement ).

 

Droits à la PMA - Comme 2021, 2022 sera discriminatoire, puisque leurs droits trans n'ont pas été validés en commission, à l'Assemblée National, et encore moins au Sénat pour l'accès à la PMA pour tout le monde sans exception, et toujours autant de rejet, de discrimination sexiste binaire, transphobe du Gouvernement, d'élu-e-s en commission, à l'Assemblée Nationale, au Sénat.

 

Mise à jour 16 mai : Conseil d'État transmet au Conseil constitutionnel une 2022-1003 QPC

 

 

 

Dans notre propre camp LGBT+ - Comme en  2021, toujours des actes de malveillances, sexistes, machistes, transphobes anti-égalité des genres à l'égard de Personnes à cause de leur sexe, expression et/ou identité de genre ( voir transphobie de Têtu dans ses articles ( on a bien essayé de les contacter sans résultat que du mépris ), et de Komitid toujours aussi manipulateur, DILCRAH ( bien que cela a changé aucune amélioration )Acceptess-T ( persiste dans sa vision toxique et impose sa manière de voir avec sa clique à la place de la personne concernée et se croit le nombril de la communauté trans de France )Queer Auvergne ( toujours aussi manipulateur et malveillant avec sa clique d'haineux).

 

Mais depuis, on en a d'autres malheureusement, bien qu'on les a contacté pour des explications pour que cesse les discriminations venant d'entreprises transphobes soi-disant qui ont signé la charte de non-discrimination LGB " T " de L'Autre Cercle, celle-ci pour toute réponse, la responsable n'a strictement rien fait, mais en plus nous a bloqué sur Twitter, inadmissible !.

 

Et dernièrement, ce soi-disant spécialiste question trans Alessandrin arnaud transphobe qui pourrit la vie des droits trans et non-binaires depuis des années dans ces publications, diffuse maintenant de la fausse information afin de nuire surtout aux enfants trans. Tout cela n'est que malveillance et mensonge de sa part, et on le prouve par cette étude de Pediatrics : " Contrairement à ses dires 94% des enfants trans et autres, 5 ans après conservent leur identité de genre ". En savoir plus, voir l'article ( L'étude de Pediatrics ).

 

Réseaux Sociaux - Les deux principaux réseaux sociaux font actes de transphobie en cautionnant les publications transphobes - Voir l'article ( Twitter cautionne la transphobie, inadmissible ! ) et voir l'article ( Facebook ( Meta ) cautionne la transphobie, mais en plus ce soi-disant Conseil de Surveillance à sa botte tire au sort les éventuels signalements transphobes, inadmissible ! ).

 

 

2022 - Comme en 2020 et début 2021, nos revendications sont toujours les mêmes ( Voir nos articles ).

 

 

 

 

En savoir plus : Journée Internationale contre la Transphobie, 17 mai 2022

 

 

 

Mise à jour 16 mai 2022 : La vieille de l'#IDAHOT 2022, la plaque en mémoire de deux militantes 🏳️‍⚧️ du mouvement LGBT, Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, une nouvelle fois dégradée à Metz, inadmissible !

 

 

Mise à jour 22 mai 2022 : #France - #Signalement- Rebelotte #Transphobie #LeParisien (@le_Parisien) manipulateur, sexiste binaire transphobe anti-égalité des Genres, insulte, traite des Personnes de "travesti" dans ses articles à cause de leur sexe, expression de genre et identité de genre, inadmissible !

 

En savoir plus, cliquez sur ce lien :

 

 

Mise à jour 4 juin 2022 : #France - #Signalement#Transphobie de ce torchon transphobe sexiste de média de droite Le Figaro ( @Le_Figaro ) malveillant qui diffuse encore de la fausse information contre la Communauté Trans, inadmissible !

 

 

 

 

 

 

 


17/05/2022
0 Poster un commentaire

Suicide Trans au lycée Bellevue à Le Mans

 

Suite à des signalements, une Personne Trans 🏳️‍⚧️ de 15 ans élève au lycée de Bellevue s'est suicidée vendredi matin le 13 mai 2022 à Le Mans en raison de son identité de genre.

 

Suicide trans lycée Bellevue Le Mans

 

Vendredi matin vers 10 heures, l'élève s'est suicidé apparemment sur un temps de pause en se jetant dans le vide depuis un escalier de secours situé au troisième étage de l’établissement, selon les sources de la Direction académique de la Sarthe.

 

La victime âgée de 15 ans n’a pas survécu suite à cette chute.

 

" On demande que toute la lumière soit faite sur cette affaire sur les circonstances de ce suicide."

 

 

 

 

 


14/05/2022
0 Poster un commentaire

Les Femmes Trans peuvent subir une greffe utérine

Les Femmes Trans pourraient bientôt pouvoir subir une greffe utérine et porter des bébés en bonne santé.

      Greffe Utérus Femme Trans.jpg

 

 

06.07.2020 - L'idée que les femmes trans pourraient un jour porter un bébé pourrait bientôt devenir une réalité, explique le chirurgien prolifique Christopher Inglefield, qui explique qu'une " transplantation utérine '' réussie a déjà abouti à une grossesse saine au Brésil. Yahoo.com

 

À peine six semaines après la chirurgie, la Brésilienne qui a reçu l'utérus a également commencé ses règles.

 

Ce cas a eu lieu il y a deux ans et a vu une femme trans anonyme recevoir un utérus qui avait été donné par une personne biologiquement décédée.

 

Ce fut un moment majeur pour les scientifiques de la fertilité, qui étaient ravis de la naissance d'une petite fille en bonne santé pesant 5,6 livres.

 

Inglefield, fondateur de la "London Transgender Clinic" et spécialiste dans son domaine, a déclaré au Mirror : " Cette naissance novatrice est extrêmement importante pour toute femme trans qui souhaite porter son propre enfant.

 

"Parce qu'une fois que la communauté médicale l'accepte comme traitement pour les femmes cis souffrant d'infertilité utérine, comme l'absence congénitale d'utérus, il serait illégal de refuser à une femme trans qui a terminé sa transition."

 

"Il y a clairement des limites anatomiques en ce qui concerne les femmes trans, mais ce sont des problèmes qui je pense, peuvent être surmontés et la transplantation chez une femme trans est essentiellement identique à celle d'une femme cis."

 

 

Mise à jour 10 mai 2022 : Première greffe d'utérus planifié au monde sur une Femme Trans

 

Un chirurgien a raconté comment il planifie la première greffe d'utérus au monde sur une femme trans. Mirror

 

Les organes seraient prélevés sur un donneur décédé ou sur une autre femme qui a décidé de devenir un homme et dont les utérus ont été retirés au cours du processus.
 

Cela signifierait que la personne pourrait tomber enceinte par FIV - bien que l'opération n'ait encore jamais été officiellement réalisée avec succès.

 

"Chaque femme transgenre veut être aussi féminine que possible", a déclaré le Dr Narendra Kaushik, qui dirige un cabinet médical très fréquenté à New Delhi.

 

"Et cela inclut d'être mère. La voie vers cela est avec une greffe d'utérus, la même chose qu'un rein ou toute autre greffe.

 

"C'est l'avenir. Nous ne pouvons pas prédire exactement quand cela se produira, mais cela se produira très bientôt. "Nous avons nos plans et nous sommes très très optimistes à ce sujet."

 

Le Dr Kshuik a déclaré qu'environ 20% de ses patients venaient de l'étranger, dont beaucoup venant du Royaume-Uni.

 

Les affaires sont en plein essor dans sa clinique olmèque de New Delhi, le chirurgien ayant récemment ouvert un centre spécialement conçu pour répondre à la demande.

 

Cela survient alors que l'Inde dépasse désormais la Thaïlande en tant que destination de choix pour ce type de chirurgie.

 

"Beaucoup de nos patientes nous disent que leurs partenaires sexuels ne remarquent même pas qu'elles ne sont pas nées avec des organes sexuels féminins", a déclaré le Dr Kaushik.

 

"Et c'est notre objectif, faire en sorte qu'elles vivent une vie aussi normale que possible en tant que femme. Nous visons un idéal esthétique"

 

Les greffes d'utérus, qui coûtent des milliers de livres, sont toujours considérées comme une procédure expérimentale.

 

 

 

 

 


11/05/2022
8 Poster un commentaire