SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Selon une étude, l'hormonothérapie a des effets positifs sur la santé mentale des adolescents

Plus de 9 000 Jeunes Trans 🏳️‍⚧ et/ou Non-Binaires 💛🤍💜🖤 ont participé à une étude américaine.

 

Et il y a des résultats clairs : L'hormonothérapie peut sauver des vies et prévenir de la dépression.

 

shutterstock_1990994321

 

L'étude, publiée mardi 14 décembre 2021 dans le Journal of Adolescent Health , est la première recherche à grande échelle concernant les effets sur la santé mentale de l'hormonothérapie pour les jeunes trans et non-binaires, avec un échantillon de plus de 9 000 répondants âgés de 13 à 24 ans. .

L'enquête, menée par des chercheurs du Trevor Project, une organisation de soutien en cas de crise pour les jeunes entre autres pour les personnes 🏳️‍⚧ et/ou 💛🤍💜🖤, a révélé que les personnes trans de moins de 18 ans qui avaient recherché et reçu un traitement hormonal étaient près de 40 % moins susceptibles de signaler une dépression récente et une tentative de suicide au cours de l'année précédente. que ceux qui voulaient un traitement hormonal mais ne pouvaient pas le recevoir.

 

"Ces données devraient servir d'appel à l'action pour résister aux interdictions générales des soins médicaux affirmant le genre, et pour investir dans davantage de recherches sur ce sujet afin que les jeunes et leurs familles puissent prendre des décisions éclairées concernant ces soins", Dr Amy Green, Vice-président de la recherche au Trevor Project, a déclaré dans ce communiqué de presse . 

Menée entre octobre et décembre 2020, l'enquête a demandé aux participants s'ils voulaient ou non et/ou prenaient actuellement des hormones, et s'ils avaient été dépistés pour la dépression et les tendances suicidaires au cours de la dernière année.

 

Les répondants ont également été interrogés sur le soutien parental pour leur identité de genre, leurs expériences de harcèlement et d'intimidation, s'ils avaient ou non pris des bloqueurs de puberté et s'ils avaient déjà été soumis à une thérapie de conversion. 

 

En plus de trouver des taux plus faibles de dépression et de tendances suicidaires chez ceux qui ont reçu un traitement hormonal, les chercheurs ont également établi que l'accès à ces soins était disparates pour les jeunes trans, avec des taux d'accès plus faibles pour les jeunes de couleur - en particulier les jeunes noirs - par rapport aux jeunes blancs.



15/12/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 241 autres membres