SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie quotidienne en Alsace

7 appréciations
Hors-ligne
Témoignage de B.R Trans FTM âgé de plus de 40 ans

Depuis 2 ans je vis un calvaire dans un village à quelques kilométres de Strasbourg. Les remarques ont commencé rapidement en raison de mon expression de genre, puis les violences et les insultes jusqu'à mon domicile et des dégradations sur ma voiture. Malgré plusieurs plaintes à la police rien n'a abouti.

Par contre pour me convoquer par ces mêmes gens qui me discriminent pas de problème, c'est à la vitesse grand V pour des mains courantes mensongères de leur part, ce n'est pas normal.

Je ne voulais rien faire, mon expression était masculine et me satisfaisait grandement. Mais face à cette pression journalière, je me sentais trop mal, j'ai fini par aller voir mon médecin traitant.

J'étais déprimé non pas à cause de ce que suis, mais à cause de cette transphobie quotidienne. Après c'est enchaîné un processus que je ne voulais pas vraiment par des traitements hormonaux, des chirurgies, une mastectomie avec des médecins spécialistes du coin depuis plus d'un 1 an 1/2. 

Sauf qu'on ne me laisse pas tranquille pour autant.

Il faudrait que ces forces de l'ordre arrêtent de ne pas nous prendre au sérieux. Tout de même il y a une loi en raison de notre identité de genre, pourquoi ces gens s'obstinent à l'ignorer ?!. Maintenant par peur je suis sur mes gardes face à ces gens, et je compte bien faire respecter mon identité de genre, et surtout ne pas me cacher pour ce que je suis.

Faute d'argent, j'aimerai effectué un changement de prénom comme la loi nous l'autorise auprès de l'officier de l'état civil en mairie. Même si c'est difficile, j'ai toujours espoir que cela va s'arranger et je n'ai pas du tout l'intention de déménager. Lien du contact




Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres