SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie au Le Refuge

7 appréciations
Hors-ligne
Témoignage FTM : J’ai été suivi par Le Refuge de Saint Gaudens qui dépend de l'antenne de Toulouse, la bénévole qui était en charge de moi est la femme de la directrice du Refuge de Toulouse.

Pour garantir l'anonymat, je ne donnerai par contre pas leur prénoms. J'ai été pris en charge suite au fait qu'en tant qu'homosexuel j'étais à la rue, la prise en charge a été rapide, on m'a très vite demandé en "échange" de participer aux actions de communication du Refuge afin de leur faire de la publicité. On m'a aidé à avoir une place en FJT et le Refuge m'apportait à la base de la nourriture des associations comme le Secours Populaire ... Très vite, on m'a proposé un accompagnement semainier et puis la bénévole petit à petit était sur mon dos quasiment tous les jours car elle était très "mère poule" avec les gens qu'elle suivaient. Quelques mois après je me suis fait agressé sexuellement et là Le Refuge a commencé à me dire que c'était de ma faute et m'ont menacés de me virer car j'ai donné mon numéro à mon agresseur. Imaginez vous le choc, j'étais au bout de ma vie ! Ils ont refusé de m'épauler à la gendarmerie et je me suis pris un soufflon tout le trajet du retour. J'ai participé à un week-end
organisé par le Refuge et c'est là que j'ai commencé à comprendre que j'étais une personne transgenre, j'en ai donc parlé à la bénévole qui me suivait.

Ca a été très mal pris, elle refusait de me genrer correctement, elle voulait que je sois lesbienne et pas trans parce qu'elle confondait identité de genre et identité sexuelle, elle m'appelait "ma petite' alors que je commençais ma transition, utilisait mon ancien prénom ... Ce qui était dur à supporter au quotidien.

Quelques mois après, elle m'apporte des vêtements de femme, me dit qu'elle veux bien continuer de m'aider sur le plan alimentaire, mais sur le plan de ma transition elle ne se sent pas capable de le faire et me disant "j'espère que tu comprends". A un moment donné on est allé à une réunion pour dire au revoir à une éducatrice du Refuge et là pendant toute la soirée cette bénévole passait derrière moi par me présenter en tant que fille alors que je me présentait en tant qu'homme. Cette même éducatrice me disait que la bénévole qui me suivait alors avoir du mal et que je devrai être patient et tolérant, qu'elle finirait par s'y faire (je trouve ça très limite, c'est à eux de s'adapter pas à moi) En rentrant de cette soirée, elle parlait avec sa femme dans la voiture, j'étais derrière et j'ai entendu qu'elle disait ne pas aimer les personnes trans, que ça les dégoûtaient ... Un autre jeune suivi par Le Refuge a dit que lui non plus ne les aimait pas et qu'il ne voulait pas leur parler, elle non rien dit pour corriger cette parole blessante.

Après mon coming out, on m'a demandé d'aller à l'antenne de Toulouse pour justifier le fait que je sois bien une personne transgenre, on m'a posé des questions test, on m'a imposé d'avoir un suivi par une éducatrice qui m'accompagnait à chaque rdv.

Une éducatrice qui ne savait rien du tout de la transidentité et à qui j'étais obligé d'expliquer à chaque fois ce qu'il se passait au rdv. Quelques semaines après, pour prendre du recul je suis parti chez un ami, à mon retour on me menaçait encore une fois de me virer car j'étais parti chez un ami alors que je n'avais pas demandé leur permission, la bénévole a commencé à me fliquer, à se mettre dans des colères quand je n'étais pas d'accord avec elle ... Au bout de 04 mois, j'ai décidé de quitter l'accompagnement du Refuge, on m'a rappelé pour me demander de revenir dans cet accompagnement. On m'a envoyé des jeunes du Refuge pour me dire que le Refuge c'est très bien et que je ne dois pas en dire du mal. Bref le Refuge est une association intrusive, qui se sert des jeunes pour faire leur communication et gagner des sous, c'est le même modèle qu'une entreprise ... Je pense avoir assez donné au Refuge, tous les
week-end on me demandait de venir participer à la journée à des brocantes ou des actions de communication, pour ne pas à avoir me sentir reconnaissant.

Maintenant je reste alerte car d'autres personnes transgenres sont menacées par Le refuge, certains sont virés alors que Le Refuge est une association qui brasse beaucoup de subvention, ce n'est pas normal. Lien

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 184 autres membres