SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie à Lille à l'égard d'une Femme Trans

8 appréciations
Hors-ligne

Témoignage d'une Femme noire Trans L.L : Mr Gratien, je suis tombée par hasard sur internet de l'émission que vous allez donner sur la transition des personnes transgenres, je suis dans cette étape et bientôt à la fin.

Je confirme que le parcours des personnes transgenres est difficile dans cette société, discrimination des institutions publiques, violence policière, atteinte à la dignité, ect ...

Je suis en procès contre l'état à propos de ces sujets que je viens de vous nommer, avec cette transition, j'ai tout perdu, mon travail en CDI, ma santé psychologique dû au mauvais agissements des institutions publiques, que ce soit aussi le CHRU de Lille où j'ai subi atteinte à ma dignité et à la discrimination de genre, au commissariat d'Armentières où j'ai subi violence, coup et blessure et discriminations de genre, et le centrale de police de Lille discrimination de genre, discrimination de genre de la part d'une femme juge des tutelles en présence de ma curatrice association de l'ASPN de Lille qui n'a pas osé mettre le juge en place, et au passage je remercie la lâcheté de maître châtelain à cette fameuse audition qui n'a fait aucun rapport des maltraitances de cette garde à vue, et aussi je remercie le médecin au commissariat d'Armentières après mon retour du cha d'Armentières avec mes deux poignés sous attelle avec la police où j'ai été molestée avec la complicité de celui-ci, a insisté fortement pour que je sois gavée de neuroleptiques, ce que j'ai refusé car j'ai voulu garder les idées claires durant ma garde à vue, je remercie aussi la lâcheté du personnel du cha d'Armentières durant où j'étais rouée de coups, sans me porter assistance, et rester ensuite ainsi inhumainement pendant que l'un des policiers me discriminait pour ma couleur ethnique.

Au tribunal TGI de Lille, erreur judiciaire, mise en prison à Sequedin chez les hommes durant ma transition, où j'ai subie 26 fouilles à nue en 1 mois et demi, actuellement en procédures au tribunal administratif, epsm d'Armentières, cha d'Armentières, caf, sécurité sociale, cmp de Roubaix, hôpital psychiatrique Lucien Bonnafé de Roubaix où j'ai subi la discrimination de genre, à l'hôpital Roger Salengro de Roubaix j'y ai subi la discrimination de genre, umd pour femme de Villejuif aux abords de Paris, discrimination de genre, atteinte à ma dignité et voyeurisme par le personnel Masculin quasi tous les matins par oeilleton donnant sur ma douche me considérant comme une bête de foire.

Mon combat est aussi un réexamen de mon dossier de justice pour avoir été molestée par le police d'Armentières pour que je signe des aveux dont je n'ai pas commis, les faits dont je me suis retrouvée en prison, avec tout ceci, on m'a mise en invalidité a 100 pour cent au près de la sécurité sociale, je suis à 80 pour cent et plus en handicap psychique au près de la MDPH, et ceci  sûrement à vie, j'ai tout perdu, j'ai perdu ma dignité, j'ai perdu ma vie. Lien
Vous ne disposez pas des permissions nécessaires pour répondre à un sujet de la catégorie TRANSPHOBIE:TÉMOIGNAGES.

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 216 autres membres