SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Stop Trans Pathologization 2020

Stop Trans Pathologization, le 21 octobre, est la  Journée Internationale de lutte contre la pathologisation des Personnes Trans et/ou Non-Binaires.

 

 

big_artfichier_705129_7908343_20181010020945.png

 

 

 

Stop ! Psychiatrisation, Pathologisation envers les Personnes Trans et/ou Non-Binaires.

 

" Les Personnes Trans et/ou Non-Binaires n'ont pas à prouver ce qu'elles sont, et encore moins qu'on décide à leur place."

 

Encore aujourd'hui on impose encore trop de suivi psychiatrique et on demande encore trop d'attestation d'un psychiatre afin de prouver ce qu'elles sont à cause de cette discriminante ald 31 " en Hors liste " qui fait toujours référence au terme archaïque " Transsexualisme " au lieu de leur expression et identité de genre .

 

Cette ALD 31 doit évoluer en respectant toutes les identités trans et/ou non-binaires en fonction de leur expression de genre et/ou identité de genre :  https://www.ameli.fr/medecin/exercice-liberal/presciption-prise-charge/situation-patient-ald-affection-longue-duree/definition-ald

 

ALD 31 Transphobe.jpg

 

 

Lors de la 72ème Assemblée Mondiale de la Santé  ( AMS ) qui s'était tenue du 20 au 28 mai 2019, l'Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) avait adopté officiellement la Classification Internationale des Maladies - 11e révision (CIM-11).

 

Dans la CIM-11,  l'OMS avait adopté en mai 2019 «La suppression du trouble de l'identité de genre de la liste des maladies mentales dans la 11e version de la Classification internationale des maladies (CIM-11)

 

L' OMS l'a retiré de la catégorie des troubles mentaux, et a été déplacée sous le nom "d'incongruence de genre" dans le chapitre "santé sexuelle".

 

Mais cela ne nous satisfait pas, nous voulons la dépathologisation complète en supprimant le terme « incongruence de genre »  par un terme non pathologisant et non stigmatisant.

 

 

 

74703548_2724407807604585_8100908095259017216_n.png

 

 

"Revendiquons une prise en charge spécifique de santé pour les personnes trans et/ou non-binaires sans un terme pathologique et non stigmatisant dans le respect des droits humains de " la Personne."

 

Respect, liberté de leur identité et expression de genre sans obstacle, sans discrimination, sans distinction de sexe ou de genre, prise en charge Spécifique Trans accès aux soins de santé, actes médicaux et de chirurgies partout dans le secteur privé et public, informer et former les personnels de la santé sur les questions trans, et ne plus faire référence aux termes archaïques pathologiques transphobes sur des textes de loi et de santé.


'Que seul sera le consentement libre et éclairé de la personne".

 

 

 

 

 



19/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 205 autres membres