SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie - J'accuse. Lettre ouverte au Docteur Cordier de la SoFECT

7 appréciations
Hors-ligne
A l’attention du Dr Cordier
Hôpital Foch
40 rue Worth
92150 Suresnes

Bonjour Dr. Cordier,

Si je vous écris directement ce jour c’est qu’il y a quelques mois j’ai rencontré le ‘Dr.’ Machefaux et cette personne m’a poussé à la tentative de suicide.

J’entre dans ma 15è année de prise hormonale et grâce à vos équipes ‘officielles’ j’en suis toujours bloquée à ce niveau.

J’ai rencontré Mr Machefaux (cette personne ne mérite pas le titre de Docteur) deux fois. Dès qu’il m’a vu, sa première attitude a été, je cite : « c’est bon, y’a rien à faire pour vous ! », eu égard à mon apparence, et puis au fur et à mesure de l’entretien, sa position a changé pour aller vers de plus en plus de visites nécessaire sans pour autant avoir le droit de vous rencontrer.

Je n’en ai pas plus tenu compte et puis est venu le jour de la seconde visite, cette personne m’a accueillie avec trente minutes de retard pour m’accuser dudit retard en me disant que celui-ci sera retiré de mon temps d’entretien.

Il m’a fait rentrer dans son bureau en m’imposant une personne à côté de lui sans me demander comment je me sentais quant à sa présence, bien entendu, je ne me suis pas sentie à l’aise mais il a immédiatement continué en me posant des questions sans me donner le temps de répondre.

Lorsque mes réponses n’étaient pas immédiates ou suffisamment complètes à son goût, il m’a accusé d’être méfiante et même agressive à son égard et que si je ne changeais pas d’attitude, il me laisserait tomber car je ne mérite pas d’être aidée. Suite à quoi il a conclu l’entretien en m’imposant encore plus de visites avant d’avoir le droit d’être acceptée.

Il est clair que cette personne ne souhaite qu’une seule chose : accumuler les visites afin de remplir son porte-monnaie, peu importe s’il pousse des gens au suicide.

Il est clair qu’il ne discute ni avec l’endocrinologue ni le chirurgien qui font partie de son équipe et qu’il décide seul si une personne est digne d’avoir une opération ou non.

A ce jour, je ne suis pas la seule à avoir eu ces problèmes avec cette personne.

J’accuse cette personne de ne pas s’occuper de l’intérêt de ses patients, d’être foncièrement transphobe et sexiste en imposant à ses patients un stéréotype de genre pour pouvoir être pris en charge, et enfin de pousser les gens au suicide sans remord.

Je ne me fais pas de doutes qu’en tant que membre de la Sofect, vous protégerez cette personne et réfuterez mes propos mais je tenais quand même à vous écrire cette lettre ouverte.

Cordialement
Delphine Paugam
PS : copie à l’ordre des médecins ( Lien ).

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres