SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Pétition


Signez la pétition pour que "Psychologies Magazine" respecte les droits des Personnes Trans

 

Signez la pétition pour que " Psychologies Magazine " reconnaisse et respecte les droits et les identités des Personnes Trans.

Signez la pétition !  Transphobie de Psychologies Magazine :

 Pour que " Psychologies Magazine " respecte les droits des Trans

 

Sign the petition ! Transphobia de Psychologies Magazine :

 For " Psychologies Magazine " recognizes the rights of Trans People

 

                              Transphobie de Psychologies Magazine - Mars 2014.jpg

 

Transphobie de Psychologies.com dans son numéro du mois de mars 2014; des propos transphobes inacceptables de Psychologies Magazine envers les personnes trans de genre binaires ou non-binaires à cause de leur genre à raison de leur identité et de leur sexe.

 

POURQUOI C'EST IMPORTANT

Dans le numéro de mars 2014 de
Psychologies Magazine, la "célèbre psy Claude Halmos" répond à la question de Lucie, 6 ans :

"Je veux devenir un garçon. Pourquoi ce n'est pas possible" ?

Réponse de Claude Halmos :

" Tu ne peux pas devenir un garçon Lucie, parce que tu es née, comme ta mère, dans un corps de fille. De même que ton frère est né, comme ton père, dans un corps de garçon. Et ça, on ne peut pas le changer. Parce que l'on ne peut pas revenir en arrière et renaître dans un corps différent. Cela fait partie des limites que la vie nous impose. Elles peuvent nous mettre en colère parce que nous aimerions n'en avoir aucune et pouvoir réaliser tous nos désirs et accomplir tous nos rêves. Devenir fille si on est garçon ou garçon si on est fille. Ou même être (pourquoi pas ?) les deux à la fois. Et en plus voler comme les oiseaux et nager comme les poissons. On aimerait bien, mais ce n'est pas possible(...) "

Ce magazine à grand tirage doit reconnaitre l'expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, contrairement à ce qu'avance Claude Halmos.

Parce que s’affirmer homme ou femme n’est pas une question de choix ou de volonté et ne relève pas d’une décision arbitraire, conjoncturelle ou fantasmatique. C'est un processus d'affirmation lié à une conviction profonde, souvent ressentie depuis l’enfance, ne relevant pas d’une identification passagère mais bien de l’identité même du sujet.

L'ignorance n'excuse pas ces propos transphobes surtout venant de "psy" !

 

" Apprenez des Trans et non pas l'inverse Imposer un sexe binaire et Nier la transidentité ou la transsexualité. Vous avez besoin sérieusement de participer à des sessions de formation sur la diversité axée sur les questions de l'expression et l'identité de genre de ces personnes, afin de respecter leurs identités, leurs besoins, leurs droits et leurs dignités humaines ".

 

Signez la pétition : Pour que " Psychologies Magazine " respecte les droits des Trans

 

Sign the petition : For " Psychologies Magazine " recognizes the rights of Trans People

 

 


13/03/2014
0 Poster un commentaire

Signez cette pétition pour dire à l'Organisation Mondiale de la Santé : arrêtez de considérer la transsexualité comme « une maladie mentale »

 

 

Signez cette pétition mondiale, cette lettre pour dire à l'OMS, les personnes trans ne sont pas des « malades mentaux ».           

   

Signez : cliquez ici pour la pétition Française

 

  

Vidéo de personnes trans pour dire: arrêtez de considérer la transidentité ou la transsexualité comme une maladie mentale.

 

De nombreuses personnes soutiennent cette pétition dans d'autres pays:

  

Espagne: //www.change.org/noestoyenferma
Canada: //www.change.org/notsick
Italie: //www.change.org/iononsonomalata
Royaume-Uni : //www.change.org/transnotsick
Allemagne: //www.change.org/who

 


22/10/2012
0 Poster un commentaire

Signez la pétition mondiale pour l'OMS, l'organisation mondiale de la santé: les personnes trans ne sont pas des « malades mentaux »

 

 

Signez cette pétition mondiale, cette lettre pour dire à l'OMS, les personnes trans ne sont pas des « malades mentaux ».

 

Signez : Cliquez sur ce lien pour signer cette pétition pour l'OMS

 

Arrêtez de considérer la transidentité ou la transsexualité comme une maladie mentale.

 

        

 

De Jenna Talackova,Vancouver (Canada).


Je ne suis pas malade. En fait, je suis géniale ! Je suis une femme qui a dû subir des procédures médicales " Transgender ", pour devenir qui je suis vraiment à l'intérieur.

 

Mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) insiste sur le fait que moi, et des millions d'autres personnes trans sont « malades mentaux ». L'OMS considère effectivement le transsexualisme comme un trouble mental.

 

Pour affronter et surmonter la discrimination pour être une femme trans retour en mars, quand j'ai été expulsée, puis réadmis pour le concours de Miss Univers. Je travaille à lutter contre la stigmatisation et la discrimination, que rencontre les personnes trans comme moi.

 

Rejoignez-moi en signant cette pétition, et demander à l'Organisation mondiale de la santé d'arrêter de considérer les trans des « malades mentaux ».

 

L'OMS est définitivement prête à reconsidérer leur choix.

 

L'homosexualité a été effectivement inclus dans la liste de l'Organisation mondiale de la santé, même jusqu'en 1990, quand elle a été retirée après que la communauté gay a fait beaucoup de bruit. Cela ne signifie pas non plus que nous ne devrions pas être inclus dans le système de santé, et à nous fournir des traitements, cependant, cela n'a rien à voir avec nous , comme étant classés comme des « malades mentaux ».

 

Merci!
Jenna

 

 

 

Pétition Lettre


Le transsexualisme fait toujours partie de la liste de l'OMS de la maladie mentale.

Considérant les personnes trans comme mentalement malade sert seulement à contribuer à la discrimination.

Ainsi, de nombreux pays ont demandé à l'OMS de retirer la transsexualité de la liste. Même le Parlement européen en Septembre 2011 a adopté une résolution appelant l'OMS à cesser de considérer la transsexualité comme une maladie mentale.

 

Mais aujourd'hui, la transsexualité est toujours là.

L'OMS révise la classification. Il est temps de dire haut et fort: les trans ne sont pas
« malades mentaux ». Comme ce fut le cas avec l'homosexualité, qui est sorti de cette liste en 1990, il est maintenant temps de cesser de stigmatiser les personnes trans.

Avec la révision de la Classification internationale des maladies (CIM 11) qui aura bientôt lieu, nous vous demandons de cesser de considérer la transsexualité comme une maladie mentale.

Cela ne signifie pas que les personnes trans doivent être exclus du système de santé: les femmes enceintes ne sont pas malades mentaux, mais elles ont des protocoles médicaux et de l'assistance. La même chose devrait se produire avec les personnes trans.

Merci

[Votre nom]

 

 


11/10/2012
5 Poster un commentaire

Signez notre carte postale-pétition pour demander à l'union européenne d'agir pour les droits humains et de combattre activement les discriminations

 

C'est l'été en Europe mais les droits humains ne prennent pas de vacances.

Signez notre carte postale-pétition pour demander à l'union européenne d'agir pour les droits humains et de combattre activement les discriminations :

//www.amnesty.eu/fr/press-releases/sign-the-petition/#Conten

 

 

 

 

Madame Reding,

La Commission européenne a décidé que 2013 serait l’année européenne des citoyen(ne)s et de leurs droits. En tant que Commissaire de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, vous avez lancé un questionnaire en ligne sur les obstacles rencontrés lorsque nous essayons de jouir de nos droits. Il est regrettable que vos questions ne fassent aucune référence aux violations des droits les plus fondamentaux. Car, lorsque nous ne pouvons les exercer, nous sommes également dans l’impossibilité d’accéder aux droits mentionnés dans votre questionnaire. Malgré son obligation  de respecter et promouvoir les droits humains,  l’Union européenne (UE) ferme les yeux sur les violations commises par ses Etats membres. Elle est en cela loin de garantir  la protection de nos droits humains.

La Commission européenne a décidé que 2013 serait l’année européenne des citoyen(ne)s et de leurs droits. En tant que Commissaire de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, vous avez lancé un questionnaire en ligne sur les obstacles rencontrés lorsque nous essayons de jouir de nos droits. Il est regrettable que vos questions ne fassent aucune référence aux violations des droits les plus fondamentaux. Car, lorsque nous ne pouvons les exercer, nous sommes également dans l’impossibilité d’accéder aux droits mentionnés dans votre questionnaire. Malgré son obligation  de respecter et promouvoir les droits humains,  l’Union européenne (UE) ferme les yeux sur les violations commises par ses Etats membres. Elle est en cela loin de garantir  la protection de nos droits humains.

Madame la Commissaire, il est temps de vous mobiliser pour les droits humain de tous au sein de l’UE. Veuillez  pour cela écouter  notre réponse aux questions que vous avez omises de poser !

L’UE connaît deux des plus graves déficits en matière de droits humains, qui empêchent également l’accès à d'autres droits. Il s’agit de la discrimination et la violence à l’égard des femmes. Vous auriez dû poser des questions plus pertinentes, comme:

  • Avez-vous été victime de discrimination à l'école ou au travail?
  • Avez-vous, ou votre mère ou vos amies subi une attaque violente simplement pour le fait d’être femme?

Des millions de personnes à travers l'Europe luttent pour accéder à l’éducation, ou obtenir un emploi et un logement.  Beaucoup ne peuvent pas se déplacer librement. Pourquoi? Parce que la montée de l'intolérance nie aux Roms l’accès au logement, empêche les Musulmans d'obtenir un emploi, et ferme les yeux sur les intimidations homophobes dans les écoles, pour ne citer que quelques exemples. Alors que leur niveau et champ de protection est déjà limité, certains pays n’appliquent tout simplement pas correctement les lois européennes en matière d’anti discrimination. Ainsi, des millions de personnes sont exposées à des discriminations sans espoir de justice.

Un quart des femmes européennes sont victimes de violences physiques, et une sur dix est exposée à des violences sexuelles au moins une fois dans sa vie. On estime à un demi-million le nombre de femmes et des filles qui vivent avec les séquelles des mutilations génitales féminines (MGF) en Europe. Chaque année, 180 000 jeunes filles courent le risque d’être mutilées. Les travailleurs sociaux et de la santé sont frustrés car ils n'ont pas les connaissances ou les lignes directrices nécessaires pour aider leurs clientes.

Madame la Commissaire, merci de parler pour tous et de vous assurer de :

  • Jouer un rôle central dans le renforcement de la protection des droits humains au sein de l’UE. Ceci nécessite de concevoir un programme ambitieux pour  une politique interne de droits humains qui adresse les défauts existants et mette fin aux violations de nos droits
  • Combattre toutes les discriminations. Cela implique un suivi efficace de la façon dont les Etats européens appliquent les législations en matière d’anti-discrimination et nécessite également de combler les lacunes de protection, par l’amélioration des normes anti-discrimination de l’UE
  • Mettre fin à la violence à l’égard des femmes, y compris aux mutilations génitales féminines comme s’est engagée à le faire la Commission en 2010. Ceci suppose de développer une stratégie ambitieuse contre ces formes de violences et un plan d’action contre les MGF avec les communautés concernées

05/08/2012
0 Poster un commentaire

Signez la pétition!Suède, les femmes transgenres peuvent être violées

 

 

Suède,les femmes transgenres peuvent être violées!

 

 

Signez la pétition: //www.thepetitionsite.com/354/968/060/man-acquitted-of-trying-to-rape-transgender-female/

 

« Un homme de 61 ans a brutalement attaqué une femme transgenre à Örebro en Suède, arraché ses vêtements, avant que son ex-petit ami est intervenu et a cessé l'agression.

 

« Mais il n'a pas été accusé de tentative de viol en raison de l'identité de la femme transgenre ».


Lorsque le violeur est allé au tribunal, il a affirmé depuis qu'il ne connaissait pas la victime d'être "biologiquement un homme" et  il n'aurait pas été physiquement apte à la violer.
Il a fait valoir qu'il ne devait pas être accusé de tentative de viol. Étonnamment, le tribunal a accepté en l'accusant que de voies de fait.

Le viol est un viol, peu importe le sexe de la victime. Il s'agit d'un acte répugnant,de la transphobie et doit être puni immédiatement.

La victime a déposé un appel dans l'espoir que l'attaquant sera accusé de la tentative de viol.

Veuillez dire à la Cour du district Örebro de maintenir la charge de tentative de viol dans ce cas et que justice soit faite!


Juillet 2012-L'histoire selon le quotidien suédois Nerikes Allehanda.

Un homme est déchargé du viol parce que la victime était transgenre.

Un juge suédois disculpe un homme accusé de viol, parce que la victime était une femme transgenre avec des organes génitaux masculins.

 

L'homme a tenté de violer une femme et a été disculpé des accusations portées par un tribunal suédois après qu’il s’avère que la femme qu’il a essayé de violer était en réalité un homme.

 

Le Procureur a déclaré le coupable a été « sauvagement violent » avec «tentative de viol » en arrachant le pantalon de la victime et en la saisissant à l’entrejambe, selon l'article local du quotidien Suédois  Nerikes Allehanda.

Mais parce que la victime avait un pénis,le délit prévu n'est pas puni et pas possible »

 

Sjöstedt a expliqué:

L'accusé anonyme a été déclaré coupable seulement de voies de fait.

La décision laisse furieux Fleishman de Hyper Vocal Cooper :

 

« Plus que tout, cette affaire met en lumière l’absurdité pure des normes avec laquelle nous traitons les hommes victimes de violence conjugale et d’agression sexuelle.Modifier le verdict uniquement en raison des organes génitaux de la victime est comme un grand test auto-accusateur et commutatif en en faisant qu'un petit larcin,en pensant parce que la voiture se trouvait être en bleu lorsque le voleur pensait qu'elle était verte ».

 

Benji Douglas de queerty a ajouté, « en substance, le juge a statué qu’il n’était pas possible de violer les femmes trans. »



03/08/2012
6 Poster un commentaire

Signez ! Abandon du critère "sexe" dans l'état civil

 

Abandon du critère "sexe" dans l'état civil

 
 

 

 

 

Le plus grand mouvement citoyen mondial en ligne pour le changement
 

19/07/2012
3 Poster un commentaire