SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Signez notre carte postale-pétition pour demander à l'union européenne d'agir pour les droits humains et de combattre activement les discriminations

 

C'est l'été en Europe mais les droits humains ne prennent pas de vacances.

Signez notre carte postale-pétition pour demander à l'union européenne d'agir pour les droits humains et de combattre activement les discriminations :

//www.amnesty.eu/fr/press-releases/sign-the-petition/#Conten

 

 

 

 

Madame Reding,

La Commission européenne a décidé que 2013 serait l’année européenne des citoyen(ne)s et de leurs droits. En tant que Commissaire de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, vous avez lancé un questionnaire en ligne sur les obstacles rencontrés lorsque nous essayons de jouir de nos droits. Il est regrettable que vos questions ne fassent aucune référence aux violations des droits les plus fondamentaux. Car, lorsque nous ne pouvons les exercer, nous sommes également dans l’impossibilité d’accéder aux droits mentionnés dans votre questionnaire. Malgré son obligation  de respecter et promouvoir les droits humains,  l’Union européenne (UE) ferme les yeux sur les violations commises par ses Etats membres. Elle est en cela loin de garantir  la protection de nos droits humains.

La Commission européenne a décidé que 2013 serait l’année européenne des citoyen(ne)s et de leurs droits. En tant que Commissaire de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, vous avez lancé un questionnaire en ligne sur les obstacles rencontrés lorsque nous essayons de jouir de nos droits. Il est regrettable que vos questions ne fassent aucune référence aux violations des droits les plus fondamentaux. Car, lorsque nous ne pouvons les exercer, nous sommes également dans l’impossibilité d’accéder aux droits mentionnés dans votre questionnaire. Malgré son obligation  de respecter et promouvoir les droits humains,  l’Union européenne (UE) ferme les yeux sur les violations commises par ses Etats membres. Elle est en cela loin de garantir  la protection de nos droits humains.

Madame la Commissaire, il est temps de vous mobiliser pour les droits humain de tous au sein de l’UE. Veuillez  pour cela écouter  notre réponse aux questions que vous avez omises de poser !

L’UE connaît deux des plus graves déficits en matière de droits humains, qui empêchent également l’accès à d'autres droits. Il s’agit de la discrimination et la violence à l’égard des femmes. Vous auriez dû poser des questions plus pertinentes, comme:

  • Avez-vous été victime de discrimination à l'école ou au travail?
  • Avez-vous, ou votre mère ou vos amies subi une attaque violente simplement pour le fait d’être femme?

Des millions de personnes à travers l'Europe luttent pour accéder à l’éducation, ou obtenir un emploi et un logement.  Beaucoup ne peuvent pas se déplacer librement. Pourquoi? Parce que la montée de l'intolérance nie aux Roms l’accès au logement, empêche les Musulmans d'obtenir un emploi, et ferme les yeux sur les intimidations homophobes dans les écoles, pour ne citer que quelques exemples. Alors que leur niveau et champ de protection est déjà limité, certains pays n’appliquent tout simplement pas correctement les lois européennes en matière d’anti discrimination. Ainsi, des millions de personnes sont exposées à des discriminations sans espoir de justice.

Un quart des femmes européennes sont victimes de violences physiques, et une sur dix est exposée à des violences sexuelles au moins une fois dans sa vie. On estime à un demi-million le nombre de femmes et des filles qui vivent avec les séquelles des mutilations génitales féminines (MGF) en Europe. Chaque année, 180 000 jeunes filles courent le risque d’être mutilées. Les travailleurs sociaux et de la santé sont frustrés car ils n'ont pas les connaissances ou les lignes directrices nécessaires pour aider leurs clientes.

Madame la Commissaire, merci de parler pour tous et de vous assurer de :

  • Jouer un rôle central dans le renforcement de la protection des droits humains au sein de l’UE. Ceci nécessite de concevoir un programme ambitieux pour  une politique interne de droits humains qui adresse les défauts existants et mette fin aux violations de nos droits
  • Combattre toutes les discriminations. Cela implique un suivi efficace de la façon dont les Etats européens appliquent les législations en matière d’anti-discrimination et nécessite également de combler les lacunes de protection, par l’amélioration des normes anti-discrimination de l’UE
  • Mettre fin à la violence à l’égard des femmes, y compris aux mutilations génitales féminines comme s’est engagée à le faire la Commission en 2010. Ceci suppose de développer une stratégie ambitieuse contre ces formes de violences et un plan d’action contre les MGF avec les communautés concernées


05/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres