SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Enquête


Enquête : Être Transgenre dans l'Union Européenne

 

Que signifie être trans dans l’UE aujourd’hui ?

 

Un nouveau rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (FRA) révèle la réalité alarmante qu’est la vie d’une personne transgenre dans l’UE aujourd’hui. La violence et la discrimination sont des faits courants.

 

De nombreuses personnes transgenres cachent leur identité, sont marginalisées et vivent dans l’isolement, voire dans la peur.

 

                                         Enquête les trans en UE.jpg

 

« Chaque personne a le droit d’être elle-même. Cependant, dans les faits, de nombreuses personnes trans vivent dans la peur, parce que nos sociétés sont souvent intolérantes et méconnaissent les personnes transgenres et leurs besoins », affirme le directeur de la FRA, Morten Kjaerum.

 

« Nos recherches montrent que les personnes transgenres vivent sensiblement mieux dans les États membres qui sont conscients des problèmes et qui ont élaboré des politiques pour protéger et soutenir les personnes transgenres. »

 

« L’UE et tous les États membres devraient faire de même afin que toutes les personnes trans puissent être elles-mêmes dans tous les domaines de la vie. »

 

S’appuyant sur les réponses à l’enquête de la FRA sur les personnes LGBT, le rapport met en évidence le fait que les personnes transgenres sont souvent victimes de discrimination et de victimisation, de harcèlement et de mépris. Voici quelques problèmes qui touchent particulièrement les personnes transgenres :

 

  • Des violences récurrentes : Plus de deux répondants transgenres sur cinq qui ont été victimes de violences indiquent que ces actes ont eu lieu trois fois ou plus durant la période de référence. Ce constat souligne la nécessité d’améliorer les politiques de lutte contre la violence et le harcèlement motivés par la haine, en protégeant tout particulièrement les personnes transgenres contre les crimes de haine transphobes et en sensibilisant les forces de police à la manière de traiter ces crimes.

 

  • La crainte d’être soi-même : Un tiers des répondants transgenres évitent d’exprimer leur identité de genre par leur apparence ou leur façon de s’habiller par peur d’être agressés, menacés ou harcelés. Pour la même raison, la moitié des répondants transgenres évite certains lieux, en particulier les lieux publics, tels que la rue, les parcs ou les parkings. Près d’un répondant sur cinq évite d’être lui-même, même à son domicile. L’action de l’UE et les réponses nationales devraient être renforcées et traiter de l’identité de genre et de l’expression de genre afin de mieux protéger les personnes trans. Les États membres devraient également assurer la reconnaissance juridique du genre dans les documents d’identité, sans qu’il soit nécessaire de recourir à une intervention médicale ou à un divorce, afin d’aider les personnes trans à jouir de leurs droits fondamentaux.

 

  • La discrimination dans l’emploi, l’éducation et les soins de santé : Un répondant sur trois s’est senti victime de discrimination lors de la recherche d’un emploi ou sur son lieu de travail. Ce constat met en évidence la nécessité de veiller à ce que les lois anti-discrimination incluent expressément l’identité de genre. Les employeurs devraient envisager une formation à la diversité afin d’améliorer la connaissance des questions trans. Les écoles devraient offrir un environnement sûr pour les élèves transgenres et fournir des informations objectives sur l’identité de genre et l’expression de genre. Dans les services de santé, les professionnels de la médecine devraient être conscients des besoins des personnes transgenres en la matière.

 

L’analyse montre également que les personnes trans qui sont jeunes, sans-emploi, ou issues des couches les plus pauvres de la population, sont plus susceptibles de faire l’objet de discrimination, de harcèlement et de violence.

 

Le rapport démontre également que lorsque les plans d’action, les mesures positives et les politiques d’égalité contre la discrimination sont bien conçus et bien en place, les personnes transgenres sont plus libres et peuvent mieux vivre leur identité.

 

En savoir plus,  en Français : Être Trans dans l'UE, en Anglais : Be transgender in the EU

 

Lire le rapport, l'enquête actuellement n'est disponible qu'en langue anglaise : Being Trans in the European Union

 


15/12/2014
0 Poster un commentaire

85% des personnes trans ont subi des actes de transphobie

 

Une étude montre la discrimination quotidienne dont souffrent les personnes trans en France.

 

 Vidéo lors du #‎TDoR2014‬, le 20 novembre au Parvis de l'Hôtel de ville de Paris

 Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez sur ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=lpNi3voN5qM&feature=youtu.be

 

Quelque 85% des personnes ‪#‎trans‬ ont déjà subi un acte transphobe, notamment dans la rue, et cette discrimination a des conséquences sur leur vie sociale, montre un rapport du comité  Idahot et du think tank «  République et diversité » présenté jeudi.

 

Ce rapport s’appuie sur des questionnaires diffusés par internet auprès de personnes qui revendiquent le qualificatif de « trans ». 281 personnes ont répondu.

 

Selon ces réponses, 85% des personnes interrogées ont déjà subi « un acte transphobe » dont plus de la moitié au moins à deux reprises.

 

Ces actes transphobes se sont déroulés dans la rue (dans 51% des cas), au travail (33%), sur internet (31%) en famille (29%) ou entre amis (15%). Pour 34%, ils se sont déroulés dans « d’autres » circonstances. Du fait de leur transidentité les personnes interrogées ont perdu un contact avec un ou des amis dans 69% des cas, un contact avec un ou des membres de la famille dans 42% des cas, un travail dans 28% des cas.

 

Selon l’étude, 96% des personnes qui ont subi cette ‪#‎Transphobie n’ont pas porté plainte, de peur d'être refusées, accusées à la place de l'agresseur, et de ne pas être bien reçues par les forces de l'ordre.

 

« Ce rapport met en lumière le traitement que nous subissons au quotidien dans nos familles, au travail, à travers nos papiers, il était important de le montrer », a déclaré Sophie Lichten, vice-présidente du comité IDAHOT , lors d’une conférence de presse jeudi.

 

Les chercheurs qui ont travaillé sur cette étude ont estimé qu’elle permettait de mettre fin à une situation de « quasi absence de chiffres » sur les trans.

 

Le rapport était présenté à l’occasion du T-DoR, journée de commémoration des personnes victimes à cause de la transphobie.

 

Lire le rapport sur la transphobie : La Transphobie - 2014

 

 

Avec AFP  - Rassemblement à l’occasion du #‎TDoR 2014, le 20 novembre à Paris.

 

                         TDOR.2014. PARIS.jpg

 

 


21/11/2014
0 Poster un commentaire

Résultats-Enquête LGBT de l'Union européenne 17 mai 2013 : les trans les plus discriminés, et victimes de transphobie de l'EU

 
La plus grande enquête sur plus de 93000 personnes en ligne jamais réalisée dans l’UE sur les crimes de haine et la discrimination à l’égard des personnes LGBT, montre qu’un grand nombre de ces personnes ne peuvent pas être elles-mêmes au quotidien.
 
FRA: Agence des droits fondamentaux de l'union européenne: Enquête LGBT 

 

Nombre d’entre elles cachent leur identité de genre ou leur orientation sexuelle et vivent dans l’isolement, voire dans la peur. D’autres sont victimes de discrimination, ou même de violence, lorsqu’elles sont elles-mêmes.
 
L’enquête révèle que les personnes trans sont parmi les répondants LGBTI celles qui se sentent personnellement les plus discriminées, en matière d’emploi et de soins de santé en particulier.
 
Près de 30 % d’entre elles ont déclaré avoir été victimes de violence ou de menaces de violence plus de trois fois au cours de l’année précédant l’enquête.
 
Lire le communiqué de presse de la FRA  : 

Infos,en savoir plus sur l'enquête LGBT de l'Union européenne :
 
                              

 


20/05/2013
0 Poster un commentaire

Sixième baromètre sur la perception des discriminations dans le travail du 14 janvier 2013

 

Selon, le Baromètre réalisé par l'IFOP pour le Défenseur des droits et l'Organisation internationale du travail (OIT).


29 % des agents de la fonction publique et 30 % des salariés du privé déclarent avoir été la cible de discrimination au moins une fois.


L’année précédente, ils étaient 26 % dans cette situation dans le public et 28 % dans le privé.

 

Les sondés citent aussi le fait d’être trans, transgenre, transsexuel (48 % et 47 %), est le premier inconvénient pour être embauché ou progresser dans la carrière .

 

En savoir plus sur cette étude, télécharger l'intégralité :

Le baromètre sur la perception des discriminations dans le travail

      

                           

 


16/01/2013
0 Poster un commentaire

Rapport de la commission Européenne : enquête la discrimination dans l'UE en 2012

 

 

Cette enquête examine les attitudes et les perceptions des Européens à l'égard de la discrimination fondée sur différents motifs (le genre, l'origine ethnique, la religion ou les convictions, l'âge, le handicap, l'orientation sexuelle et l'identité de genre).

 

A l'instar du dernier Eurobaromètre sur ce sujet mené en 2009, cette enquête comprend également plusieurs questions sur l'impact de la crise sur la mise en œuvre des politiques et les efforts de lutte contre la discrimination.

 

De nouvelles questions ont été ajoutées pour couvrir des sujets importants ou émergents, tels que la situation des Roms en Europe, la discrimination en dehors du lieu de travail ou les liens entre discrimination et accessibilité.

 

Les perceptions de la discrimination à l'encontre des personnes transsexuelles et transgenres sont également explorées pour la première fois.

 

  Commission européenne>Opinion Publique

 

Pour en savoir plus sur cette études, rapports Eurobaromètre, cliquez sur ces liens :

 

Rapport fiche pays : La discrimination dans l'UE en 2012 et en Français : Rapport France novembre 2012

 

                       

 

 


22/11/2012
0 Poster un commentaire

Prolongations au 9 juillet Enquête LGBT choix parmi 28 langues

               Enquête Européenne LGBT

 

Prolongations !! L'enquête reste accessible jusqu'au 9 juillet !

 

Encore quelques jours pour la remplir (au choix parmi 28 langues) =>

 

https://www.lgbtsurvey.eu/html/lgbt2t/startpage.php

 

 

 

 

Booste le trafic de ton bloghttp://www.boosterblog.com


03/07/2012
0 Poster un commentaire