SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Funérailles de Andrea Quintero, Trans assassinée victime de transphobie

 

 Andrea Quintero, 28 ans, une femme trans sans-abri a été retrouvée battue à mort le 29 Juillet 2013 à côté de la gare de Termini à Rome, Italie.

Personne n’a jamais réclamé son corps ou donné une instruction sur le mode d’inhumation.

Le 27 décembre, Andrea Quintero est sortie de l’anonymat. Ses obsèques religieuses ont été célébrées au cœur de Rome à l'église du Gesù .

 

 Interview: Andrea Quintero explique sa condition de vie, une semaine avant sa mort



À l’origine de cette initiative à laquelle ont participé : Cécile Kyenge ministre italienne de l’intégration, le maire de Rome Ignazio Marino et le Centre jésuite Astalli.

 

Il y avait des roses blanches pour elle à l'enterrement. Tout au long de la messe, le prêtre a reconnu Andréa comme " Elle ".
 
Le Centre jésuite Astalli veut ainsi appeler les Romains à lutter contre l’indifférence vis-à-vis des personnes victimes de discrimination.

Une semaine avant son assassinat, le quotidien Corriere della Sera lui avait donné la parole.

 

Andrea Quintero avait quitté la Colombie pour l'Italie à la recherche d'une société qui pourrait l'accepter pour ce qu'elle était, une personne trans au féminin. Mais à Rome, ce n'était pas différent, en fait c'était pire comme vagabonde , mais avait toujours l'espoir d'une vie meilleure.

 

Elle avait raconté les conditions horribles de sa vie, les discriminations et violences, suite à des coups réguliers, vivait là depuis quatre ans à la gare romaine de Termini avec un bras paralysé, et boitée, se déplaçant avec une béquille « Mon rêve est de rencontrer un type riche qui me sortira de cette vie horrible. »



Le rêve est resté sans suite, tout comme l’enquête de police, et personne n’a réclamé son corps.

 

 

                  Andréa.jpg

 

 



02/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres