SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Première transgenre Adela Hernandez élue déléguée municipale à Cuba

 

Vendredi, Adela Hernandez marque l'histoire de son pays en devenant la première personne transgenre à occuper un emploi public à Cuba, en remportant l'élection de déléguée de l'administration municipale de Caibarien, dans la province centrale de Villa Clara à Cuba.

 

                            

 

Adela Hernandez, une Cubaine née de sexe masculin a vécu comme une femme depuis son enfance, et a passé deux années en prison dans les années 1980 pour «dangerosité» , après que sa propre famille l'a dénoncé à cause de sa transsexualité.

 

Dans un pays où les homosexuels ont été persécutés pendant des décennies et envoyés dans des camps de travail en campagne, affectés de force à des travaux pénibles .

 

Hernandez âgée de 48 ans a salué son élection , cette étape est l'abandon progressif des attitudes machistes des dernières années, depuis que Fidel Castro lui-même a exprimé ses regrets quant au traitement des gens perçus comme différents.

 

"Comme les temps évoluent, les gens homophobes, même si ils existeront toujours, sont une minorité, "a déclaré Hernandez par téléphone à partir de sa ville natale.

 

Devenir déléguée  "est un grand triomphe", a t-elle ajouté.

 

Parce qu'elle n'a pas subi une chirurgie de changement de sexe, Hernandez est encore légalement un homme aux yeux de l'Etat cubain: José Agustin Hernandez, d'après le registre de l'état civil. 

 

Hernandez, qui a alterné, entre les pronoms masculins et féminins en se référant à elle-même lors d'une interview, a dit qu'elle n'a pas pris la décision de demander une opération, mais ne l'exclut pas non plus.

 

Hernandez a remporté le bureau début novembre par un vote en sa faveur avec 280 voix sur 170. 

 

Sa position est l'équivalent d'un conseiller municipal, et grâce à cette élection, elle peut-être admissible ,et être choisie comme représentant le Parlement début 2013.

 

Pendant des années après la révolution cubaine de 1959, les autorités harcelaient les personnes au niveau de leurs identités, de l'orientation sexuelle et aussi d'autres, et été considérés comme menaçants, comme les prêtres, les jeunes aux cheveux longs et les amateurs de rock 'n' roll.

 

Mais il y a eu des changements considérables depuis dans les attitudes envers les sexualités.

 

«Je me plais à penser que la discrimination contre les homosexuels est un problème qui est surmonté," a dit Fidel Castro à un journaliste, il y a quelques années.

 

Depuis 2007, l'île a couvert la chirurgie de changement de sexe en vertu de son système de santé gratuit.

 

L'année dernière, un homme gay et une femme transsexuelle dont le fonctionnement a été payé par l'État, ont célébré le premier mariage de ce genre, le jour de l'anniversaire de Fidel Castro pour ses 85 ans.

 

La plus importante activiste du pays gay est Mariela Castro, la nièce de Fidel est la fille de l'actuel président Raul Castro.

 

En tant que directeur du Centre national de Cuba pour l'éducation sexuelle, Mariela Castro a mis en place des campagnes de sensibilisation, pour former les policiers sur les relations avec la communauté lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et a fait pression au Parlement pour légaliser les unions de même sexe.

 

Née dans une ville du sucre dans le centre de Cuba, Hernandez a été reniée par sa famille et a dit que c'était son père qui l'avait dénoncée aux autorités, ce qui a conduit à son emprisonnement.

 

Elle a dû changer de ville et se défendre contre les attaques physiques.

 

Au fil des décennies, elle a trouvé du travail comme concierge dans un hôpital, puis comme infirmière, et plus récemment en tant que technicienne électrocardiogramme. 

 

Elle s'est également établie dans la communauté depuis longtemps, en tant que membre au comité de surveillance du quartier, ce qui a contribué à son acceptation, et grâce à cela à son élection et à sa victoire.

 

«Mes voisins me connaissent comme Adela, l'infirmière», dit Hernandez. «la référence sexuelle ne détermine pas, si vous êtes révolutionnaire ou pas. Cela vient de l'intérieur."

 

En tant qu'élue, elle a promis de défendre les intérêts de ses mandats, mais a dit qu'elle veut être la voix pour les droits de la communauté.

 

«Je représente une communauté, mais je vais toujours garder à l'esprit à défendre les gays," dit Hernandez.

 

 

         Une femme transsexuelle Windy Iriepa de 37 ans épouse l'opposant et le militant gay Igacio Estrada de 31 ans, le 13 août 2011 à La Havane, le jour de l'anniversaire de Fidel Castro.

                  

 

 

 



17/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres