SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Une première,treize délégués trans "transgender" à la convention démocrate à Charlotte (USA),pour soutenir Obama

 

C'est une première à la convention démocrate à Charlotte ,États-Unis,cette année,treize délégués (es) transgender (communauté trans,intersexes,"le sexe des personnes non conformes",...) ont été choisis pour représenter leur état .Le président Obama a fait beaucoup pour la communauté trans.

 

Parmi ceux et celles qui ont tenu à apporter leur soutien au président américain Barack Obama, les délégués LGTB (communauté lesbienne, gay,bi, trans,...).

 

                     

 

 

De sa voix grave, Melissa Sklarz égrène les chiffres : « Six en 2004, huit en 2008, et nous sommes 13 aujourd’hui.

 

C’est un record », se réjouit cette trans, déléguée à la convention démocrate. Melissa, Amy, Jamie, Janice, Mara, Meghan ou Kylar, elles/ils sont venus de tous les États-Unis.

 

Même si elles ne sont que 13, parmi les 5 964 délégués, c’est l’occasion de saluer les progrès de ces dernières années, et de dire leur reconnaissance pour ce président « de la diversité ».

 

Mais aussi parfois, de partager les confidences d’une vie difficile, surtout pour les plus âgées.

 

« Les gens sont virés de leur boulot, ils perdent leur maison, ils n’ont pas de couverture médicale », assure Melissa, en racontant comment elle est restée sans travail pendant trois ans durant sa transition. En dépit d’études supérieures, après une carrière de 20 ans en entreprise, elle a été tour à tour serveuse, réceptionniste, vendeuse par téléphone... avant de se lancer en politique et d’y trouver un équilibre.

 

Drôle et chaleureuse, Janice Covington se souvient encore de son enfance difficile, de l'infirmière de l'école qui avait ordonné à son père de l'emmener chez le médecin quand il avait 11 ans. "En 1958, ils me regardaient comme une abomination qui devait être exterminée", dit-elle. "Le médecin a dit que je ne me développais pas comme un garçon, et ils m'ont mis sous traitement de testostérone pendant deux ans".

 

D'une voix douce, Jamie Shiner, ancien ingénieur du Wisconsin qui porte une perruque blonde, parle aussi de sa "lutte avec elle même pendant 50 ans", et de celles de ses amis, "policiers, navy seals, pompiers" qui dit-elle, ont longtemps refusé leur identité.

 

Mais "à la fin, c'est une question de survie,ce n'est pas un choix. Si vous voulez rester en vie, vous faites votre transition . C'est ce que j'ai fait en 2005. C'était très cher, épuisant émotionnellement. Et après, vous recollez les morceaux et vous recommencez tout".

 

Kylar délégué du Missouri dit:"  Ceux qui s'en sortent,sont souvent ceux qui ont la chance d'être bien entourésJ'ai eu une famille qui m'a bien soutenu,dès le premier jour,et ça! ça va vraiment faire la différence pour les trans..

 

Les états unis comptent 900 000 "transgender" (communauté trans) pour la majorité ,ils n'ont pas d'emploi et vivent avec moins de 10 000 dollars par an.

 

 

 

 

La communauté est venue pour réaffirmer leur soutien au président Obama,ils ont obtenu beaucoup pendant son mandat.

 

Des acquis selon eux ménacés et vont partir en fumé,si les républicains sont élus...

 

                      Le président américain Barack Obama avec sa femme Michelle à la convention démocrate

                    

 

   



06/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 122 autres membres