SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Un travailleur de genre neutre attaque en procès son employeur

 

Portland - Un ancien employé qui s'identifie ni homme, ni femme poursuit en justice une entreprise de restauration parce les collègues s'adressent constamment avec cette personne en tant que femme. Au lieu de cela, Jones a demandé à être traité par un pronom neutre de genre.

 

                                 Transphobie sur Valeria Jones de genre neutre.jpg

 

En dépit de la demande, les collègues ont utilisé des termes tels que "miss", "madame" et "petite dame" en se référant à Jones, insistant sur le fait que l'individu ressemblait à une femme.

 

Selon la poursuite, une personne nommée Valeria Jones a expliqué que Valeria Jones " n'était pas une fille, ni un garçon et que le terme était importun."

 

Jones a commencé à travailler en mars 2013. Lorsque Bon Appetit Management Co l'a embauché; Jones a laissé en blanc la question du genre sur la demande d'emploi, et n'a pas été contestée par la direction, comme c'est indiqué dans la plainte.

 

Jones demande en réparation 18 682 $ de salaires et avantages perdus, et 500.000 $ pour l'humiliation et la souffrance endurée, il y a eu des tentatives répétées pour qu'ils arrêtent, mais ils ne l'écoutaient pas et continuaient à parler avec Jones comme à une femme et à l'intimider.

 

La plainte dit que Jones a demandé à ses patrons d'exiger, que tous les employés devaient participer à une session de formation sur la diversité axée sur les questions de l'identité de genre, mais la demande est restée lettre morte. Les plaintes aux gestionnaires et aux ressources humaines sont restées aussi sans réponse. Jones a depuis cessé de travailler pour l'entreprise.

 

Dans la communauté les personnes comme Jones sont considérées de genre non binaire, "non conforme", en fonction de leur expression et identité de genre.

 

La Loi de « l'identité de genre » de l'état de l'Oregon est actuellement dans ses lois anti-discriminations, ce qui signifie que les écoles, les employeurs et autres institutions doivent accueillir les personnes en fonction de leur genre choisi, et non pas en rapport à leur sexe biologique.

 

La plainte a été déposée le vendredi 7 février 2014, par l'avocat Donel Courtney de Portland, qui a refusé de donner plus de détails sur l'affaire.

 

 



07/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres