SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Un traitement de renaissance capillaire en vente dés septembre sous le nom de Dercos Neogénic

 

Un traitement contre la calvitie

 

Découverte L’Oréal pour la repousse des cheveux: la Stemoxydine

C’est directement aux cellules souches du cheveu et à leur cycle de vie que s’attaque la nouvelle molécule mise au point par les laboratoires de Recherche de L’Oréal, et testée sous le contrôle des experts en trichologie du centre de santé de la peau et du cheveu Sabouraud, à Paris. 

 

 

 

 

                          

 

 


Augmenter la densité capillaire de 4% en trois mois


Selon l’étude clinique menée durant 3 mois sur 101 hommes de 18 à 55 ans, présentant une chute de cheveux assez importante et localisée, le traitement a permis d’augmenter leur densité capillaire de 4%, soit un gain de 1 700 cheveux. « Nous perdons chaque jour, naturellement, entre cinquante et cent cheveux, rappelle le professeur Reygagne, et, contrairement à une idée reçue, les femmes sont aussi concernées que les hommes.

Or cette chute, lorsqu’elle devient plus importante, a souvent des conséquences psychologiques importantes. Culturellement, la chevelure a toujours été un symbole de séduction, de vitalité, parfois même de pouvoir, en tout cas elle participe de l’estime de soi. » La solution pour pallier préventivement la chute : booster les cellules souches du cheveu.


La molécule Stemoxydine: étude sur 101 patients

 

 

La molécule présentée comme révolutionnaire, la Stemoxydine, a été administrée sous forme de lotion dosée à 5%, appliquée une fois par jour pendant trois mois à 53 des 101 cobayes volontaires pour son test clinique. Les 48 autres se sont massé le cuir chevelu avec une très anodine solution hydroalcoolique placebo.

Au bout du compte, aucun des sujets traités à la Stemoxydine ne s’est, certes, retrouvé avec une chevelure luxuriante à la Samson, mais, « a u troisième mois, leur densité capillaire s’est révélée significativement plus importante que chez les autres », ont constaté les auteurs de l’étude, convaincus aujourd’hui que la nouvelle molécule est « le traitement de renaissance capillaire » de demain. Ils ont confirmé leurs mesures par « phototrichogramme », c’est-à-dire le marquage d’une zone du crâne touchée par une alopécie partielle, rasée et photographiée.

Trois mois plus tard, la comparaison photo fait un véritable effet « avant-après ». En tout cas, « les sujets ont perçu une augmentation en volume et en abondance, ainsi qu’une meilleure facilité de coiffage », explique le professeur Pascal Reygagne, dermatologue au centre Sabouraud.

 

 

                    

 

 

Des découvertes basées sur le fonctionnement des cellules souches


En marge de l’étude clinique menée dans son service, les scientifiques en ont réalisé une autre encore plus minutieuse sur le « réveil » du cheveu de 23 personnes.

« Jusqu’à aujourd’hui, poursuit le dermatologue, tous les travaux sur le traitement de l’alopécie se sont attachés à prolonger la présence du cheveu sur le crâne, cette phase de vie où il est encore visible… Aujourd’hui, les découvertes sur le fonctionnement des cellules souches offrent des pistes très prometteuses, car l’on sait qu’elles sont directement impliquées dans le réveil des racines en dormance, c’est-à-dire la période du cycle du cheveu où son bulbe se prépare à générer un nouveau follicule. »

En attendant, pendant deux à parfois douze mois, pas la moindre trace de tif à cet endroit en pleine sieste. « Des cellules souches qui fonctionnent bien, ce sont des cheveux au cycle parfait, et donc une chevelure qui se recrée plus rapidement et abondamment », insistent les spécialistes qui ont mené l’étude. Le rôle de la Stemoxydine, c’est d’être la vitamine des cellules souches.

Dercos Neogénic à partir du mois de septembre 2012 pour 80 euros/mois

Vendu sous le nom de Dercos Neogénic à partir du mois de septembre, en pharmacies et parapharmacies, le nouveau traitement à la Stemoxydine sera proposé en coffrets de monodoses quotidiennes de 6 ml, à utiliser en cures de trois mois (prix de 56,90 € pour deux semaines de traitement, 79,90 € pour un mois). Il est conseillé aux hommes, mais aussi aux femmes, qui perdent leurs cheveux. Cette nouveauté ne permet pas d’imaginer des résultats pour ceux qui ont une calvitie totale.

A noter que des tests de tolérance ont également été menés et que le traitement ne provoque pas d’allergies.

 

http://monsieurcalvitie.wordpress.com/2012/07/15/decouverte-loreal-pour-la-repousse-des-cheveux-la-stemoxydine-suite/

 

Et aussi un précédent article en juin 2012 bientôt un traitement contre la calvitie

 

Des chercheurs français ont découvert une cause de la calvitie. Les follicules pileux des chauves seraient simplement "au repos" et pourraient être stimulés grâce à une molécule, rapporte leur étude. 

 

                                         

                                                

 

 

 

CALVITIE - Des chercheurs découvrent une cause de calvitie et mettent au point un traitement.

 

Avis aux chauves: un chevelu sommeille en chacun de vous! Les follicules pileux de vos crânes sont simplement "endormis", selon une étude française présentée au Congrès mondial des recherches et solutions contre la chute des cheveux. Cette découverte s'accompagne de l'élaboration d'un nouveau traitement. 

Le follicule pileux est un petit segment de l'épiderme qui abrite le bulbe du cheveu. Son activité alterne entre une phase productive et une phase latente environ tous les quatre ans, explique au Daily Telegraph le Dr Bruno Bernard de L'Oréal, responsable de cette étude. Pendant cette période de "repos", de nouveaux cheveux sont en gestation dans les bulbes grâce à l'action des cellules souches qui les entourent.  

Une molécule miracle

Sous nos crânes, nous avons deux réservoirs de cellules souches, une près de la surface et une plus profonde. Les cellules de cette dernière couche vivent dans un environnement à faible teneur en oxygène, connu sous le nom d'hypoxie. Mais il arrive qu'elles soient trop exposées à l'oxygène, lorsque nous perdons des cheveux par exemple. Dans ce cas, ces cellules souches sont paralysées et n'enclenchent pas le processus de repousse des cheveux. 

Partant de ce constat, "nous avons identifié une molécule qui imite l'effet de l'hypoxie sur les cellules souches", annonce le scientifique dans le quotidien britannique. A partir de cette découverte, les chercheurs tentent désormais de mettre au point un traitement sous forme de shampoing ou de crème pour "réveiller" les bulbes.  

A lire aussi

annuaire blogstutoriel informatique



14/08/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres