SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Les transidentités (ré)écouter cette émission France Inter

 

 

Mutants l'émission du dimanche 22 juillet 2012  par Agathe André France Inter

 

 

Les transidentités (ré)écouter cette émission France Inter:

 



 

Lien: //www.franceinter.fr/emission-mutants-les-transidentites#comment-182172

 

 



 

Au sommaire de cette émission les transidentités.


 

Berdaches, Fa’afafines, Xaniths, Hijras, Candomblé… F to M ; M to F…. transgenre… transsexuels… Trans... identités… La traversée des genres est une épopée sans frontières. Un territoire sans carte, un champ identitaire infini, extraordinaire, pluriel. Passionnante sur le plan humain !

 

Mais à qui appartient le genre ? A l’Etat ? Aux notaires ? Aux psychiatres ? Ce doit être terrible de vivre dans un monde où l’on vous désigne comme l’impossible réel, le traumatique, l’impensable, le psychotique… Alors que vous êtes justement sidérant d’affirmation de soi et de limpidité identitaire.

La transsidentité n’est ni une perversion, ni un vice, ni une maladie. C’est une contrainte à l’auto-engendrement médicalement assisté, une contrainte à la métamorphose qui nous concerne tous.


Car les trans’ sont des passeurs de monde. 

 

 

 


Pour en revenir :

 

Il n'y a pas de différence entre transsexuels ou transgenres ou soi-disant travestis,c'est pareil ;sauf qu'en fonction du ressenti plus ou moins prononcé par rapport au genre à l'opposé du sexe de naissance , ont une identité de genre pouvant aller au changement de sexe et à des transformations chirurgicales et esthétiques,mais pas obligatoirement .

 

Un besoin irrépressible,une nécessité de vivre son genre auquel on s'identifie,en général dès l'enfance ,mais aussi plus tardivement,par un cheminement trans-identitaire pendant sa vie.

 

Ce n'est pas un choix d'être né(e) dans le mauvais corps à la naissance et ils font avec et il est loin d'évoluer dans cette société qui ne comprend rien à la trans-identité,ce qui est bien regrettable.

 

De faire tout un plat sur l'apparence et le vestimentaire pour en faire un problème sexuel et sur le sexe et une transphobie sociétale sur les genres et les orientations,ce n'est plus acceptable à notre époque .


L'identité de genre n'a rien à voir avec l'orientation qui est propre à chacun.

 

Les trans ne souhaitent qu'une seule seule chose,vivre en accord avec eux-mêmes et comme tout le monde.




22/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres