SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Japon, le tribunal de Tokyo de la famille prive les droits paternels à un transsexuel japonais

 

 

Un transsexuel âgé de 30 ans qui a eu un changement de sexe s'est plaint de discrimination, après qu'un tribunal japonais a refusé de l'enregistrer comme le père de l'enfant de sa femme, selon les rapports du 3 novembre 2012.

 

                                Le pére avec son enfant veut vivre comme un mari  et un pére.

                      

 

 

Né femme, il a officiellement changé de sexe; le mari a cherché à se faire enregistrer comme pére en 2009, après que l'épouse du demandeur a donné naissance à un fils inscrit au registre de la famille, par le don du sperme par le biais de l'insémination artificielle, lorsque le couple a vécu à Shiso, préfecture de Hyogo.

 

Mais la Cour de Tokyo de la famille a jugé que l'enfant doit être enregistré comme s'il était né hors mariage, et que l'homme n'est pas physiquement capable de se reproduire, malgré le fait que des hommes stériles sont régulièrement reconnus comme pères d'enfants nés par l'insémination artificielle.

 

Le couple s'est marié en 2008, après que le mari a officiellement changé de sexe, et ont été reconnus comme mari et femme, par une nouvelle loi l'autorisant, qui est entrée en vigueur en 2004.

 

"Selon la loi, le Japon a décidé de me traiter comme un homme. Je voudrais recevoir le même traitement qu'un père aussi. «Je sens que je suis victime de discrimination.

 

Je continuerai à me battre pour que je puisse vivre comme un mari et un père ", a t-il dit aux médias..

                                           

 

 



15/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres