SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie du Petit Journal

3 appréciations
En ligne
(TW Transphobie)


Je suis spectatrice de l'émission depuis ses débuts et je me permets de vous envoyer un message concernant certaines blagues entendues récemment dans l'émission. Depuis son coming out et la publication de la couverture de Vanity fair, Caitlyn Jenner est apparemment devenue la cible de plusieurs chroniqueurs de votre rédaction. J'ose espérer que ces blagues à répétition sont à mettre sur le compte de l'ignorance. Néanmoins, je tenais à souligner en quoi elles peuvent être très problématiques mais aussi très violentes pour les personnes concernées. 

Depuis la publication des photos de Caitlyn Jenner, j'ai compté 4 blagues transphobes dans l'émission (soit une tous les 2 jours…), ainsi qu'une autre, plus tôt dans l'année lorsqu'on entendait des rumeurs quant à son coming out:
“Hier la chaîne ABC hyper fière a diffusé un teaser apocalyptique … avec un teaser pareil on s'attendait au moins à ce que Beyoncé change de sexe”  (Village people de Willy Papa, 12/06/15)“ rho bah alors il est quoi le père Kardashian ? Femme ? Oeunologue ? On sait plus au bout d'un moment ! On est perdues là, à force de brouiller les pistes il va plus se trouver lui même ce type, enfin messieurs dames ! ahahhaha c'est drole la formule, messieurs dames hahaha”“  (Revue de presse de Catherine et Liliane, 11/06/15)


” Bonjour Théo ça va ? … Ah la petite Salhia mignonne comme tout, ça lui va bien court … Ah dites moi Eric et Quentin là, vos perruques foutues partout dans le bureau c'est pas possible … Dis donc avec l'opération de Bruce Jenner là, le père Kardashian, ça a libéré tout le monde, t'as vu on a que des nanas là dans le bureau, ils ont passé le cap, ils ont pas eu peur … Bonjour Yann, alors lui évidemment plus malin que tout le monde, il faut en plus qu'il change de nationalité, toute façon c'est qu'un frimeur, ça l'était avant, ça l'est maintenant" (Revue de presse de Catherine et Liliane, 10/06/15) “Dis voir la mode du changement de sexe ça touche tout le monde, regarde les Daft Punk, j'aurais pas pensé, je sais pas s'ils veulent faire le buzz ou quelque chose mais… remarque ça leur va bien” (Revue de presse de Catherine et Liliane, 08/06/15) “Bah on peut parler de Bruce Jenner, ils sont en boucle aux Etats Unis dessus” “Bof un homme qui se transforme en femme je sais pas ce que vous en pensez mais bon bof” (Sketch du 29/04/15 dans lequel les journalistes sont déguisés en femmes lors de la conférence de rédaction)
Tout d'abord, les chroniqueurs n'ont de cesse de parler de Jenner en utilisant les mauvais pronoms ( “ce type”, “Bruce Jenner”, “il”). Cette utilisation des mauvais pronoms devient même complètement absurde puisque dans la même phrase Catherine et Liliane parlent du changement de sexe des daft punk ET utilisent “ils”…Le problème restant que lors de l'écriture de la revue de presse, une partie de votre équipe a, de manière répétée, pris la décision d'attribuer un genre erroné à Caitlyn Jenner. Les accidents arrivent, mais pas 3 fois dans la même semaine et pas 3 fois avec des blagues écrites au préalable. Comme l'a répété Laverne Cox, “when a trans woman is called a man, it is an act of violence”.
Ensuite, votre émission fait constamment le lien entre le fait d'être trans et le changement de sexe, alors que sexe et genre ne sont pas la même chose. A plusieurs reprises, le changement de sexe est mentionné comme une sorte de ‘mode’: jamais le Petit journal n'aurait parlé de la sorte de personnes homosexuelles et je ne comprends pas pourquoi vous vous permettez de le faire avec des personnes trans. Il existe des preuves de l'existence de personnes transgenres remontant à plusieurs siècles, être transgenre ne nécessite en aucun cas de faire une opération puisque le genre est performatif (Judith Butler) n'en déplaise à ceux qui s'opposent à la “théorie du genre” et au “djendeur”. Pour citer encore une fois Laverne Cox (femme trans, actrice et activiste pour les droits des personnes trans et plus connue pour le rôle de Sophia Burset dans Orange is the new black), lors d'une interview avec Katie Couric et Carmen Carrera (mannequin trans aussi interviewée), elle a résumé en quoi réduire les personnes trans à la chirurgie était une mauvaise chose : 'la préoccupation avec la transition et la chirurgie objectifie les personnes trans, et on ne traite pas vraiment les expériences vécues. La réalité des vies des personnes trans c'est qu'elles sont souvent la cible de violences. Nous faisons l'expérience de la discrimination de manière disproportionnée … si on se concentre sur la transition on ne pense pas à ce genre de choses". La transidentité a gagné en visibilité ces dernières années (même si les choses se passent très doucement en France) notamment à travers des séries comme Transparent, Orange is the new black, Sense8 ou la triologie Cucumber, Banana, Tofu de Russell T. Davies, mais aussi grâce au courage de beaucoup de porte-paroles de la cause et j'espère que cette nouvelle visibilité est devenue “mode du changement de sexe” dans la bouche de vos chroniqueurs suite à un malheureux raccourci. 


Enfin, j'ai été particulièrement choquée par l'utilisation de “messieurs-dames”, parce que ça rappelle évidemment les termes “lady boy” et “she-male” qui servent à décrire de manière péjorative les personnes trans en anglais et qui sont tout aussi méprisables. L'argument 'on peut rire de tout’ n'est pas loin mais je me demande si une blague aussi éculée et violente serait passée à l'antenne si la revue de presse avait parlé d'une personne noire en la comparant à un singe ou autre blague du même acabit. C'est assez désolant d'entendre ce genre de blague dans une émission censée avoir un regard “décalé” sur l'actualité. Être transphobe en France, ça n'est pas décalé, c'est exactement dans l'ère du temps et apparemment ça ne pose pas encore problème. Le site Yagg a récemment publié un rapport sur la transphobie en France et une des rubriques porte sur la transphobie dans les médias: les personnes trans sont la plupart du temps appelées par les mauvais pronoms, et traitées comme des “curiosités ou des monstruosités sexuelles”, ou tout simplement décrits comme étant des “travestis” cherchant sans doute à piéger d'autres personnes en essayant de passer pour l'autre genre. Le “messieurs-dames” me gêne aussi pour des raisons humoristiques: soit le but était d'essayer de mettre en valeur le fait que Catherine et Liliane sont fermées d'esprit (et j'en doute) mais dans ce cas, c'est une forme d'humour très paresseuse dans son écriture puisqu'il suffit de faire une remarque discriminante en soulignant le fait que l'orateur a tort et le rire vient du fait que le public sait qu'il a tort (ce qui serait une sorte d'équivalent au 'retro sexism’ : attitudes et comportements qui imitent ou glorifient des aspects sexistes du passé, souvent de manière ironique), le problème étant que la personne dont on se moque reste en partie la personne discriminée. Soit Catherine et Liliane sont ouvertement transphobes et ça n'a choqué personne lors de l'écriture des blagues. 


Je suis en aucun cas spécialiste de la transidentité, puisque je ne suis pas trans et que j'ai juste appris en lisant sur le sujet. Mais vos chroniqueurs non plus, et porter du maquillage, une perruque et un soutien-gorge 5 jours par semaine quand on est un homme n'apporte pas de connaissances sur la question. Il aurait peut-être mieux valu vous abstenir si le traitement du sujet était si mal informé. D'autre part, il vous aurait été possible de parler de la transidentité et de Caitlyn Jenner de manière sérieuse comme vous savez si bien le faire quand un sujet ne se prête pas à la dérision. C'est encore un sujet très méconnu en France, à cause du manque de représentation mais aussi, si je ne fais pas erreur, à cause de la législation française qui reste floue sur la différence entre sexe et genre 


Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire à propos de la transphobie. La première version de cette lettre était censée être un mail envoyé à la rédaction et elle contenait cette phrase: “J'espère que ce mail n'est ni impoli ni agressif car je tenais seulement à faire remarquer d'une blague transphobe peut déjà être assez brutale pour des personnes qui n'ont ni pouvoir, ni représentation à l'échelle de notre société, mais que dans un jour clément on peut se dire que c'est une méconnaissance des termes ou une grosse maladresse, en revanche je ne sais pas si vous pouvez imaginer l'impact que peuvent avoir 4 blagues dans la même semaine, et encore plus dans une émission qu'on peut penser être plutôt engagée dans la défense de la communauté LGBT. J'ai en fait beaucoup de mal à imaginer ce genre de blague transposé dans un autre contexte et dirigé à un autre groupe minoritaire.”Et plus j’y réfléchis, plus je me dis que je ne sais pas comment m’adresser à la rédaction: je ne voulais pas être méchante et malpolie, au départ j’espérais règler l’affaire “en interne” juste pour leur montrer qu’ils avaient vraiment manqué de respect à une communauté ultra stigmatisée etc. Les jours ont passés, même avec l’aide d’une amie, pas moyen de se procurer une adresse mail pour contacter la rédaction donc je décide de publier ici et à chaque nouvelle blague je me suis rendu compte que ma position était bizarre parce que je ne me sens pas légitime pour leur demander de présenter des excuses mais aussi que j’essayais sans cesse de leur en trouver (je regarde l’émission depuis presque 10 ans et c’est une des seules que je pouvais regarder sans avoir envie de changer de chaîne alors ça fait un choc)Ce qui a vraiment fait la différence c’était un peu la blague de trop pour moi (et encore c’est un argument hyper illégitime, car il n’y a pas d’échelle pour ce genre de blague, on a pas un quota de blagues horribles avant de ‘dépasser une limite)J'avais finalisé ce mail le 15/06/15 et j'ai découvert le lendemain une nouvelle blague transphobe dans la revue de presse de Catherine et Liliane du 15/06/15 qui en montrant une photo de Laverne Cox disaient : “ah comme c'est original ça, Jay-Z qui va jouer Beyoncé au cinéma … Et du coup ça nous donne une idée de ce à quoi va ressembler leur gamine quand elle sera grande… mmmm oui moins bien hein, plus serveuse de fast food que divertissement”. Peut-être que si vous regardiez Orange is the new black vous comprendriez pourquoi c'est pas drôle et pourquoi c'est aussi très insultant; surtout dirigé vers Laverne Cox qui est d’autre part un membre important du système de divertissement américain et aussi parce que ce genre de remarque est une insulte à toutes les personnes trans qui n'ont pas accès aux ressources dont bénéficie Laverne Cox (elle en parle très bien elle-même et l'a rappelé après le coming out de Caitlyn Jenner) et qui ainsi ne sont pas aussi cis-passing (non pas que cela soit un but à atteindre en soit). Bref, ces blagues ressemblent de moins en moins à des erreurs transphobes et de plus en plus à des attaques ouvertes. Là où vraiment vous vous êtes surpassés c’est que le titre sur la photo utilisée c’est “trans is beautiful”. Donc vraiment chapeau d’avoir eu le cran de faire fi de tout ce qui a pu être écrit dans l’article pour pouvoir faire votre “blague”. Ci dessous se trouvent les liens de l'interview de Laverne Cox, le rapport de Yagg et un extrait du guide publié par GLAAD (association de personnes LGBT dans les médias aux Etats-Unis)http://www.buzzfeed.com/skarlan/trans-women-carmen-carrera-and-laverne-cox-handle-a-cringewo#.hp9BwN3GYj
http://yagg.com/files/2014/11/Rapport-sur-la-Mission-Transphobie-.pdf
http://www.glaad.org/reference/covering-trans-community


Je me permets aussi de revenir sur un autre sujet qui me gêne de plus en plus depuis presque un an et demi: il nous semble, à moi et à beaucoup d'ami-e-s, que malgré ce que vous avez pu dire dans l'émission du 19/03, le petit journal est effectivement assez sexiste et misogyne. Le principe même de l'émission du 19 mars était assez décevant puisqu'il réduisait la misogynie à forcer les femmes à faire le ménage alors que c'est un domaine évidemment beaucoup plus large, complexe et subtil….
Peut-être Guillaume Gallienne aurait-il dû être plus précis dans ses accusations. La misogynie au Petit Journal c'est commencer la Minute pop d'Ophélie Meunier avec un plan sur ses fesses presque à chaque fois tout en disant que les tenues de Nicki Minaj, Beyoncé et Lady Gaga sont dans la tendance 'chic’ aux Grammy Awards (émission du 09/02/15) parce qu'elles portent des robes à décolleté plongeant. Le but de ma remarque n'est pas ici de critiquer ou dénigrer Ophélie Meunier parce que j'ai vu un plan sur son jean presque tous les soirs de la semaine pendant un an (à la limite vraiment je m'en fous), mais il faut bien avouer que c'est facile de jouer sur la plastique d'une chroniqueuse et d'utiliser le même genre d'argument pour se moquer d'autres personnes. La misogynie au Petit Journal c'est aussi ne pas reprendre Michel Onfray quand il dit 'Une femme qui a des arguments mais je ne la connais pas ’ 'Nabilla’ ’ Ah oui, ah bah vous m'apprenez qu'elle a des arguments … convaincants les arguments’ (11/06/15). La misogynie au Petit journal est peut-être la plus flagrante dans le Village people de Willy Papa: dans le segment du 22/05/15 on a quand même entendu en l'espace de 5 minutes que Michelle Obama faisait “des sauts obscènes” mais aussi 'Et on termine avec le meilleur, soit l'élection de Miss Playmate 2015. Alors forcément elle est blonde et forcément elle a des gros seins qui tiennent tous seuls. Elle s'appelle Danny Matters, elle a 28 ans et elle a la bouche la plus grande du monde, imaginez tout ce qu'on pourrait mettre dedans … Elle fait l'amour à des cornets de glace et à des grosses poutres’. Avouez qu'entre Michelle Obama qui saute sur un banc en tenue de sport pour promouvoir les bienfaits d'une activité physique, et votre chroniqueur qui sous-entend subtilement que Miss Playmate 2015 a la place dans sa bouche pour pratiquer des fellations simultanées, on se demande où est l'obscénité.


Et les exemples s'accumulent, j'en ai plein d'autres mais soit les émissions ne sont plus disponibles, soit je ne me souviens plus de la date, soit je n'ai pas eu le courage de remonter dans les archives. Je peux en citer quelques uns de tête mais je n'aurais pas de preuve pour appuyer ce que je dis, mais on peut se rappeler le Défi de Maxime Musqua pendant le spring break, durant lequel il demandait 'French kiss or French fries’ à des étudiantes: il avait dans le même défi caractérisé une étudiante de prude pour avoir refusé de l'embrasser alors qu'une autre avait été appelée dévergondée (et même sans doute quelque chose de beaucoup plus grossier) parce qu'elle twerkait en étant alcoolisée. Il faut savoir se décider…Un autre exemple qui m'a embêtée, alors même qu'il essayait de dénoncer le sexisme, était l'analyse faite de la remarque de Valérie Pécresse lors de son opération nettoyage. Si nous sommes d'accord sur le fait qu'il est sexiste de dire 'rien de tel qu'une femme pour faire le ménage’ (même pour la blague), je ne suis pas d'accord avec le raisonnement de Yann Barthès, lorsqu'il affirme que si un homme politique s'était permis ce genre de petite phrase, sa campagne aurait été terminée. Or il existe beaucoup d'archives montrant des hommes politiques en pleine divagation sexiste sans que cela ne semble nuire à leur carrière: Laurent Fabius avait demandé: “qui gardera les enfants ?”, lors de l'annonce de la candidature de Ségolène Royal en 2007, et puisqu'il est aujourd'hui Ministre des Affaires étrangères je pense que cette sortie n'a pas détruit sa carrière. 
Et vraiment il y a beaucoup beaucoup beaucoup d’autres exemples


D’un côté j’ai pas envie de vous traîner dans la boue Petit Journal parce que vraiment vous êtes pas les pires, sauf que je sais aussi que c’est pas une excuse. Mais vraiment j’en ai marre et c’est chiant de soupirer à chaque émission parce que vous dites n’importe quoi et c’est encore plus chiant d’avoir besoin d’être sur ses gardes pour vous regarder, alors même que vous êtes plutôt bons pour couvrir d’autres sujets. Je ne demande rien de vous, c’est pas à moi d’exiger des excuses mais là ça ressemble vraiment de plus en plus à du foutage de gueule en bonne et due forme. Lien

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres