SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Transphobie dans un centre de formation

5 appréciations
Hors-ligne
Témoignage A.D : "pédé", "tarlouze", "erreur de la nature", "monstre", "pas humain".

17.12.2014 : Aujourd'hui, quelqu'un a trouvé amusant de révéler mon identité à mes collègues attardés. 19 - 25 ans.

Je suis en stage en centre de formation - du coup j'ai raconté l'histoire aux formatrices, qui m'ont donné l'après midi pour me calmer et me permettre d'évacuer (ça a durer deux heures quand même ^^), pendant qu'elles s'occupaient du soucis (avec tact j'espère, si elles empirent les choses, elles vont devoir me donner plus d'une demi-journées de libre (et payées !)).

La suite demain !

18.12.2014 : Mes collègues attardés : suite.

Après que la discussion de midi ait commencé à reprendre la voie qu'elle avait prise hier, j'ai pris la parole pour signifier que s'ils recommençaient, je lâcherais mon après midi pour partir, mais qu'au lieu de rentrer chez moi, j'irai droit au commissariat, déposer une plainte pour harcèlement moral ; que la peine encourue était de deux ans de taule et 30.000 balles d'amende - sans compter le réparation au préjudice - et sans compter les circonstances aggravantes. "Vous êtes tous coupables, vous êtes tous complices : qui ne dit mot consent".

Après quelques échanges - notamment sur ma paranoïa supposée - une bonne minute de silence a été observée. Puis une personne m'a pris a part pour se défendre (comprenez "j ve pa ktu port pl1te vs mwa stp plz") et accuser ses collègues d'avoir été les meneurs (sauf qu'en fait, c'était elle.. mais c'était bien tenté, j'aurais pu marcher ^^).

Maintenant, on va laisser tout ça se tasser , verra la suite si acte [lien]

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 116 autres membres