SOS TRANSPHOBIE

SOS TRANSPHOBIE

Psychiatre transphobe haineux

3 appréciations
Hors-ligne
Garçon- fille victime de transphobie

Mes parents me voyant de plus en plus seul ont fait appel au psy de l'hôpital public (cmp).
Connaissant l'homophobie de mes parents je n'ai pas voulu révéler ma transsexualité devant eux. Le psy m'a invité à son cabinet mais il n'a pas été vraiment ouvert.
J'ai pourtant tendu de nombreuses perches expliquant mes activités féminines ou ma seule compagnie féminine.
Ensuite après ma tentative de suicide le médecin n'a toujours pas évoqué ma féminité comme cause de suicide.

J'ai claque la porte de ce psy et de l'hôpital public avec fracas. Depuis personne ne m'aide et je ne sais à qui confier ma transsexualité ouvertement sans être devant un tribunal de psy.

On ne m'a proposé que des antidépresseurs pour être mieux dans ma peau mais derrière cet aspect au travail comme en société (bar restaurant etc) on continue à me prendre pour un hors case , donc quelqu'un qui ne correspond pas à son identité, ce qui me met toujours mal a l'aise. J'en suis toujours à fuir les groupes d'hommes et avoir des difficultés à intégrer une bande de filles.

Ce docteur et cet hôpital n'ont pas été franchement clair. J'ai le sentiment qu'on a abusé de moi, profitant de ma faiblesse pour me mener en bateau. Sans vraiment m'aider et traiter le vrai problème.

Ce n est pas facile à assumer comme situation alors quand on vient demander de l'aide à un psy et se faire traiter comme de la merde ...



Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 111 autres membres